Le Secret Service US alerté par Melania Trump à cause de menaces contre son fils

© REUTERS / Kevin LamarqueMelania and Barron Trump shield under an umbrella during the inauguration ceremonies to swear in Donald Trump as the 45th president of the United States at U.S. Capitol in Washington, U.S., January 20, 2017.
Melania and Barron Trump shield under an umbrella during the inauguration ceremonies to swear in Donald Trump as the 45th president of the United States at U.S. Capitol in Washington, U.S., January 20, 2017. - Sputnik France
Le 20 juin, le Secret Service des États-Unis a été informé par Melania Trump sur des menaces contre son fils Barron Trump publiées sur le Twitter de l’acteur Peter Fonda, qui aurait notamment proposé de placer le seul enfant du couple présidentiel dans une cage avec des pédophiles.

U.S. first lady Melania Trump smiles during a visit to Excel Academy Public Charter School in Washington - Sputnik France
Melania Trump veut avoir un impact positif sur les enfants, mais… à un très mauvais moment
Melania Trump a fait savoir au Secret Service des États-Unis, qui protège le Président américain et sa famille, que l'acteur Peter Fonda avait écrit des menaces contre le fils de 12 ans du couple présidentiel Barron Trump sur Twitter, annonce The Hill.

«Ce tweet était malsain et irresponsable», a déclaré au quotidien Stephanie Grisham, porte-parole de Mme Trump.

M.Fonda, connu pour le film culte des années 1960 Easy Rider, a publié vendredi un violent message sur son compte Twitter. Plus tard, la publication a été retirée.

«Nous devrions arracher Barron Trump des mains de sa mère et le placer dans une cage avec des pédophiles et regarder si sa mère se dressera contre le grand connard qu'elle a épousé», indiquait son message selon The Hill.

​Le quotidien indique que l'incident s'est produit sur fond de vague de critiques provoquée par la politique de «tolérance zéro» contre la migration clandestine, menée par l'administration Trump. Selon les autorités américaines, les arrestations systématiques des illégaux à la frontière avec le Mexique ont conduit, depuis mi-avril, à la séparation de 2.342 enfants de leurs parents.

Auparavant, la Première dame américaine avait annoncé sa détermination à «avoir un impact positif» sur les enfants sur son Twitter. Cette affirmation de Mme Trump a provoqué un tollé dans la twittosphère.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала