Merkel trouvera une solution sur les migrants en 2 semaines? Les Allemands en doutent

© AP Photo / Markus SchreiberBundeskanzlerin Angela Merkel und Bundesinnenminister Horst Seehofer in Bundsetag
Bundeskanzlerin Angela Merkel und Bundesinnenminister Horst Seehofer in Bundsetag - Sputnik France
Plus de 70% des Allemands ont de gros doutes sur le fait que la Chancelière arrive à trouver une solution à la question migratoire dans le délai de deux semaines imparti par le président du parti bavarois conservateur de l’Union chrétienne-sociale, a révélé un nouveau sondage.

Selon un sondage de l'institut Civey pour le quotidien Die Welt publié mercredi, près de 75% des Allemands estiment qu'Angela Merkel n'arrivera pas à trouver de solution à la question migratoire dans le délai exigé par son ministre de l'Intérieur, Horst Seehofer.

Bundeskanzlerin Angela Merkel während der Fragestunde im Bundestag - Sputnik France
Maintenant officiel: Merkel devant un ultimatum de 2 semaines sur la question migratoire
Seuls 18,1% des personnes interrogées estiment que Mme Merkel peut résoudre la question migratoire et 7% n'ont pas fourni de réponse, d'après les résultats du sondage.

Ce sondage a été mené sur un échantillon de 5.038 personnes les 18 et 19 juin.

Les tensions entre la Chancelière et l'Union chrétienne-sociale (CSU) montent d'un cran: Horst Seehofer, président du parti bavarois et ministre allemand de l'Intérieur, a donné à Angela Merkel deux semaines, soit jusqu'au sommet de l'UE des 28 et 29 juin, pour trouver une solution européenne au défi migratoire, faute de quoi il s'est dit prêt à «refouler immédiatement» les migrants arrivant aux frontières allemandes en provenance d'autres pays européens.

A rusty chain hangs in front of the quay of the small Luxembourg village of Schengen at the banks of the river Moselle January 27, 2016. - Sputnik France
Conte met en garde Merkel contre «la fin de Schengen»
Les partis de l'Union chrétienne-sociale et l'Union chrétienne-démocrate (CDU), alliés traditionnels, ont des approches différentes de la politique migratoire, le parti bavarois militant pour des mesures plus strictes de lutte contre l'immigration.

La chancelière prône de son côté une solution européenne et a reçu mardi le soutien du chef de l'État français dans ce domaine. Les deux dirigeants ont dit travailler à un accord entre plusieurs pays de l'espace Schengen visant à refouler tout demandeur d'asile vers l'État où il a été enregistré en premier.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала