Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moscou: les éléments des armes chimiques en Syrie ont été fabriqués en Europe de l’Ouest

© Sputnik . Valeri MelnikovDes armes chimiques (image d'illustration)
Des armes chimiques (image d'illustration) - Sputnik France
S'abonner
Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que des armes chimiques en Syrie avaient été produites par des radicaux tandis que l’équipement avait été fabriqué dans des pays d’Europe de l’Ouest.

Les équipements nécessaires pour la production d'armes chimiques trouvés dans la ville syrienne de Douma et utilisées par les radicaux déployés dans la région, ont été fabriqués en Europe de l’Ouest, a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

«Je voudrais souligner que cette partie qui est, selon les experts, un équipement professionnel, est malheureusement fabriquée en Europe occidentale», a-t-elle dit.

Mme Zakharova a en outre souligné que le ministère russe des Affaires étrangères était prêt à transmettre des informations concrètes ainsi que les preuves nécessaires à ses collègues «si cela les intéresse».

Armes chimiques - Sputnik France
Moscou: l’arme utilisée à Latamné était un obus explosif et non une bombe chimique
Qui plus est, le ministère russe de la Défense a poursuivi que certains détails des équipements de synthèse du gaz moutarde, retrouvés chez des radicaux à Douma, avaient été produits dans des pays de l’Union européenne et d’Amérique du Nord.

Au total, plus de 40 tonnes de substances toxiques ont été retrouvées dans les territoires libérés des terroristes, a poursuivi la Défense russe. Cependant, lorsque les autorités syriennes ont à maintes reprises exigé que l’Organisation pour l'interdiction des armes chimiques envoie des spécialistes pour enquêter dans les endroits où avaient été découvertes ces substances toxiques, Damas a toujours reçu une réponse négative.

«Mais l’organisation répondait par refus, en l’expliquant par l'absence de conditions de sécurité ou en justifiant les découvertes, comme c’était le cas avec le chlore, par son utilisation pour la désinfection des piscines», a résumé le ministère de la Défense.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала