Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Rome interdit aux navires d’aider les réfugiés en détresse

© AP PhotoUn canot de migrants en Méditerranée
Un canot de migrants en Méditerranée - Sputnik France
S'abonner
Lasse de l’afflux de migrants vers ses côtes, l’Italie a refusé de les accueillir dans ses ports et a interdit aux navires en mer Méditerranée de leur porter secours.

Le gouvernement italien a interdit dimanche aux navires en mer Méditerranée de secourir les réfugiés en péril, même s'ils recevaient des appels de détresse, relatent les médias citant le Premier ministre Matteo Salvini.

​«Un autre millier d'immigrés sur des bateaux pneumatiques?
Que les autorités libyennes interviennent, car elles se portent bien depuis des jours, sans que les navires des ONG n'interfèrent et ne perturbent le processus.
Ces "messieurs", financés par Soros et compagnie, savent que les ports italiens sont et resteront fermés».

Aquarius - Sputnik France
Aquarius: une vague de critiques plus que de migrants en France et en Europe
Les responsables ont déclaré que les navires transportant des personnes d'Afrique du Nord vers l'Europe se trouvaient tous dans les eaux libyennes et, par conséquent, que la responsabilité incombait à la Libye.

L'ONG espagnole Proactiva Open Arms, qui avait des navires dans la région, a déclaré qu'on lui avait spécifiquement demandé de ne pas secourir un millier de réfugiés.

La dernière révélation concerne la quinzaine de jours au cours desquels l'Italie a refusé la permission aux navires transportant des réfugiés secourus d'accoster dans ses ports.

A man carries his belongings and his dog as he leaves a Gypsy camp to be evacuated and demolished in Rome, Thursday, Sept. 9, 2010. - Sputnik France
Expulsions en vue: Matteo Salvini s’en prend aux Roms
L'un, l'Aquarius avec 630 personnes à bord, a dû repartir vers l'Espagne. Un autre, le Lifeline qui accueillait 240 personnes, est resté en mer pendant un week-end.

L'Italie a déclaré qu'elle voyait un flux constant de personnes venant illégalement d'Afrique et qu'elle menaçait de retenir ses paiements dans le budget de l'UE à moins qu'une solution plus équitable ne soit adoptée concernant la question des réfugiés.

© Sputnik
  - Sputnik France
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала