Bolton évoque les sujets abordés lors de sa rencontre avec Poutine

© Sputnik . Sergey Guneev / Aller dans la banque de photosLa rencontre entre Vladimir Poutine et John Bolton, le 27 juin 2018
La rencontre entre Vladimir Poutine et John Bolton, le 27 juin 2018 - Sputnik France
Le conseiller à la sécurité nationale du Président américain, John Bolton, a déclaré avoir évoqué avec Vladimir Poutine le sujet de «l'ingérence» russe dans la présidentielle américaine et a constaté que les deux pays avaient toujours des désaccords au sujet du dossier ukrainien.

John Bolton, le conseiller américain à la sécurité nationale, a déclaré que lors de sa rencontre avec Vladimir Poutine, le 27 juin, il avait évoqué le sujet de «l'ingérence» russe dans la présidentielle américaine.

«Ce que le Président Poutine a dit, par le biais du traducteur bien sûr, c'est qu'il n'y a pas eu d'ingérence en 2016», a-t-il indiqué, cité par CBS.

Il a ajouté que l'entretien avait été également l'occasion de constater des différends dans les positions de Moscou et de Washington sur la situation en Ukraine.

«Nous sommes d'accord que nous sommes en désaccord», a constaté John Bolton, évoquant le dossier.

Interrogé la semaine dernière sur la reconnaissance du rattachement de la Crimée à la Russie, Donald Trump n'a pas écarté cette possibilité. «On va voir», a-t-il répondu à la question de journalistes, rejetant toute la responsabilité de la situation sur son prédécesseur Barack Obama.

La ville de Sébastopol - Sputnik France
Donald Trump n’exclut pas de reconnaître la Crimée comme partie intégrante de la Russie
Le site BuzzFeed News avait précédemment annoncé, en se référant à une source diplomatique, que Donald Trump avait dit aux dirigeants du G7, au cours du sommet au Canada, que la Crimée appartenait à la Russie.

Jeudi dernier, le Kremlin et la Maison-Blanche ont annoncé que le sommet russo-américain se tiendrait le 16 juillet à Helsinki.

Les deux Présidents se pencheront sur les perspectives du développement des relations bilatérales et les problèmes d'actualité, a précisé le Kremlin, tandis que, selon la Maison-Blanche, Donald Trump espère que la rencontre permettra de faire baisser la tension dans les relations et donnera le départ à une collaboration constructive.

«Nous l'attendons [la rencontre, ndlr] avec impatience. Si nous arrivions à nous entendre, ce serait extraordinaire», avait-il déclaré précédemment.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала