«L'Espagne impuissante face au mur russe»: la victoire vue par la presse française

© Sputnik . Anton Denisov / Aller dans la banque de photosAntes del partido entre Rusia y España en Luzhniki
Antes del partido entre Rusia y España en Luzhniki - Sputnik France
Apres avoir éliminé l’Espagne du Mondial 2018, l’équipe nationale russe s’est qualifiée pour la première fois de son histoire pour les quarts de finale et a provoqué tout un tas d’émotions chez ses supporters ainsi que… chez les médias étrangers.

Sergio Ramos, España, tras su gol a Rusia - Sputnik France
«L'Espagne perd à la roulette russe»: le goût de la défaite dans la presse espagnole
La Russie s'est imposée face à l'Espagne aux tirs au but en huitième du Mondial, accédant ainsi aux quarts de finale pour la première fois de son histoire. Voici un bref aperçu des premiers titres des journaux français qui ont également commenté le résultat surprise de ce match du Mondial 2018 du dimanche 1er juillet.

Franceinfo écrit que «la Russie punit l'Espagne» et que cette dernière «invaincue depuis 23 matchs […] n'a jamais trouvé la solution face au bloc russe et a perdu à la loterie des tirs au but».

BFMTV a relancé le débat sur «le style de jeu minimaliste de la Russie » en titrant son article «Le jeu de la Russie contre l'Espagne, une honte ou pas?». Un des invités du plateau a souligné que «la Russie est une équipe très, très moyenne, avec des qualités très, très moyennes».

L'Express appelle le gardien russe Igor Akinfeev «le héros» en ajoutant que la qualification de la Russie pour les quarts de finale est une «grosse surprise».

Russie - Espagne - Sputnik France
Historique: la Russie bat l'Espagne aux tirs au but et accède aux quarts de finale
Le Monde également considètre le gardien russe comme «l'un des principaux responsables de la déroute de l'Espagne, incapable de forcer le verrou de la sélection hôte, malgré une possession jamais vue à ce niveau».

Le Figaro écrit que c'était «la malédiction» pour l'Espagne et que malgré plus de 1.000 passes, les Espagnols «ne sont jamais parvenus à faire sauter le verrou russe».

La sélection russe de football est parvenue à s'imposer face à l'Espagne en huitième de finale du Mondial, éliminant la Furia Roja aux tirs au but (1-1 (3-4 tab)).

La «malédiction» de l'équipe nationale espagnole dure depuis 84 ans et à cette Coupe du Monde elle «a encore travaillé»: l'équipe nationale espagnole n'a jamais gagné de matchs contre le pays hôte d'une Coupe du Monde ou des championnats d'Europe. L'équipe espagnole a joué huit fois au cours des phases finales contre les hôtes, mais n'a jamais pu remporter une seule fois la victoire.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала