L’Autriche demande à l’Iran la levée de l’immunité de son diplomate arrêté en Allemagne

© Sputnik . Alexei Danichev / Aller dans la banque de photosParlement de Vienne
Parlement de Vienne - Sputnik France
Il a été demandé à Téhéran de «lever l’immunité du diplomate» en poste à l'ambassade d'Iran à Vienne arrêté lundi dans l’affaire de l’attentat visant la France et déjoué par les forces de l’ordre belges, selon le ministère autrichien des Affaires étrangères.

L'Autriche a demandé à l'Iran de «lever l'immunité du diplomate iranien» qui a été interpellé lundi en Allemagne dans l'affaire de l'attaque terroriste visant la France, selon l'AFP.

A police car is parked in front of the Belgian Federal Parliament building in Brussels on September 23, 2015 after it was evacuated earlier in the morning due to a bomb alert. - Sputnik France
Un projet d'attentat en France déjoué par la police belge: un couple d'Iraniens arrêté
Il est suspecté d'être un contact des Belges d'origine iranienne soupçonnés d'avoir préparé un attentat à la bombe le 30 juin contre la réunion de l'opposition iranienne organisée par les Moudjahidine du Peuple Iranien (MEK), un parti d'opposition iranien fondé en 1965 et interdit par les autorités iraniennes depuis 1981.

Le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), entité proche des Moudjahidine du peuple, avait affirmé lundi, sur leur site, que «Assadollah Assadi, chef du Renseignement à l'ambassade du régime à Vienne et agent de liaison avec les terroristes» a «donné l'ordre final aux terroristes d'attaquer le rassemblement du 30 juin» de Villepinte.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a réagi à l'arrestation. Téhéran a ainsi dénoncé, d'une part, les allégations concernant une prétendue opération iranienne et, d'autre part, le «stratagème sinistre et mensonger» de l'attentat déjoué visant la France.

Teheran - Sputnik France
Attentat déjoué ciblant la France: l'Iran condamne un «stratagème sinistre et mensonger»
Le parquet fédéral belge a annoncé avoir arrêté, à Woluwe-Saint-Pierre, deux Belges d'origine iranienne qui auraient préparé un attentat à la bombe le 30 juin contre l'opposition iranienne réunie près de Paris. Des démineurs belges ont retrouvé dans la voiture du couple inculpé du matériel pour fabriquer une bombe, dont 500 grammes d'explosif TATP et un détonateur, selon la RTBF. Un contact du couple, diplomate iranien en poste à Vienne, a été interpellé en Allemagne, ainsi qu'un complice présumé en France.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала