Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Alger-Rabat: message de Mohammed VI à Bouteflika après l’attaque de Bourita, que retenir?

© AP Photo / Amr NabilLe Président algérien Abdelaziz Bouteflika et le roi Mohammed VI du Maroc
Le Président algérien Abdelaziz Bouteflika et le roi Mohammed VI du Maroc - Sputnik France
S'abonner
Le roi du Maroc, Mohammed VI, a envoyé le 5 juillet un message de félicitation au Président Abdelaziz Bouteflika à l’occasion du 56e anniversaire de l’indépendance de son pays, selon le quotidien El Bilad. Ce message intervient après une attaque du ministre marocain des Affaires étrangères contre Alger sur le conflit du Sahara occidental.

A l'occasion du 56e anniversaire de la fête de l'indépendance algérienne, le roi du Maroc Mohammed VI a envoyé le 5 juillet un message de félicitation au Président Algérien Abdelaziz Bouteflika, lui souhaitant bonne santé et prospérité et au peuple algérien plus d'acquis sur la voie du développement sous sa direction éclairée, selon le journal El Bilad.

«La célébration de cette glorieuse fête, par notre pays frère l'Algérie, est une occasion de se remémorer les liens forts de fraternité qui lient nos deux peuples, tout ce qu'ils partagent comme valeurs historiques et civilisationnelles et leur vœu de bâtir un avenir commun tirant sa force des valeurs de solidarité et d'entraide qui ont marqué leur lutte héroïque pour la liberté et l'indépendance».

Rabat - Sputnik France
Sahara occidental: le rôle d’Alger dans l’application du mécanisme de l’UA, selon Rabat
Ce message du souverain marocain intervient seulement deux jours après une interview donnée le 3 juillet par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale du royaume, Nasser Bourita, à la chaîne France 24 où il accusait l'Algérie d'être derrière la création du conflit du Sahara occidental et responsable du blocage empêchant sa résolution rapide.

A propos de la résolution du conflit, le diplomate a affirmé qu'«il y a une reconnaissance sur le fait que d'autres parties ont un rôle important (…) et que pour nous [le Maroc, ndlr] l'acteur principal dans ce dossier est l'Algérie». «Si l'on veut trouver une solution à ce problème, il faut que cette partie [l'Algérie, ndlr] s'implique autant qu'elle a contribué à le créer».

Alger - Sputnik France
L’Algérie persiste et signe sur une éventuelle intervention de son armée au Sahel
Réagissant à la position de l'État algérien qui considère que le conflit du Sahara occidental devrait être résolu dans le cadre de négociations bilatérales et sans conditions préalables entre le Front Polisario et le Maroc, M.Bourita a rappelé que «le Conseil de sécurité de l'Onu a résolu cette question dans sa dernière résolution [avril 2018, ndlr], lorsqu'il a demandé la participation des pays voisins aux négociations». «Tout le monde savait qui était désigné par l'expression "pays voisins" [l'Algérie, ndlr]», a-t-il souligné. Pour le ministre marocain «si l'on veut un nouvel épisode dans ce dossier, il faut que les véritables parties soient autour de la table».

En conclusion, s'exprimant sur les relations bilatérales entre l'Algérie et le Maroc et leur incidence sur la construction du Maghreb arabe, Nasser Bourita a déclaré qu'en tant que citoyen maghrébin «il regrette avec amertume (…) qu'un problème [le conflit du Sahara occidental, ndlr] créé du temps de la guerre froide soit encore présent et qu'il ralentisse les relations bilatérales et le Maghreb arabe».

Maroc - Sputnik France
Maroc: les leaders du mouvement social rifain condamnés à la prison, à quand la misère?
Les relations algéro-marocaines sont «contre nature», a regretté le diplomate marocain, en affirmant que «le Maroc n'a pas fermé les frontières, qu'il n'a jamais manœuvré contre les intérêts suprêmes de l'Algérie et n'a jamais pris de positions qui soient attentatoires aux intérêts du peuple algérien». «Le Maroc avait toujours tendu sa main pour la construction du Maghreb arabe », a-t-il ajouté en précisant que «les défis aujourd'hui étaient collectifs (…) soit nous [l'Algérie et le Maroc, ndlr] allons gagner ensemble soit nous perdrons ensemble».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала