Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Iran: la détention d'une jeune fille pour des clips de danse sur Instagram fait le buzz

S'abonner
La police iranienne a arrêté une adolescente qui avait publié sur Instagram des vidéos la montrant danser sans son voile. Relâchée plus tard, elle continue de provoquer de vives discussions sur le Net.

La police iranienne a arrêté Maedeh Hojabri, une danseuse de 18 ans, pour avoir posté des vidéos de danse sur Instagram, où elle compte des dizaines de milliers d'abonnés. Comme l'affaire a fait grand bruit, la chaîne de télévision publique iranienne IRIB a diffusé une vidéo dans laquelle elle a avoué qu'elle regrettait d'avoir enregistré et diffusé de tels clips.

​En même temps, l'adolescente a insisté sur le fait que la violation des normes morales n'était pas son intention.

Публикация от #فضانوردان# 😁😁😁 (@_astronaat_) 30 Янв 2018 в 1:42 PST

​Elle avait partagé des centaines de vidéos de danse sur son compte Instagram, la montrant sans son foulard dont le port dans l'espace public est obligatoire en Iran, et après sa détention, son profil aurait été fermé par la police.

​​Les internautes ont spéculé que sa déclaration avait été forcée, certains affirmant que Maedeh avait été libérée sous caution à la condition qu'elle ne publie plus jamais ses vidéos de danse en ligne.

​​Les utilisateurs de Twitter ont soutenu la jeune fille, l'encourageant à «continuer à danser»:

​Certains ont même dit que beaucoup de filles iraniennes avaient été inspirées par Maedeh et ont mis en ligne leurs propres vidéos de danse pour la soutenir:

​Un certain nombre de militants irano-américains ont également condamné la détention de la jeune fille, ajoutant qu'ils étaient fiers d'elle:

​Depuis le mois de juin, de nombreuses femmes iraniennes se sont filmées en train de danser dans les rues, brisant ainsi l'interdiction stricte de danser devant des hommes qui ne sont pas des membres de la famille, ce qui, par extension, inclut la danse dans les espaces publics.

​Ce genre d'infraction aux règles a pris de l'ampleur depuis plusieurs mois, de même que les femmes retirant leurs hijabs en public, ce qui est également illégal en Iran.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала