Réduire ou ne pas réduire? L'ambassadeur de France en Algérie sur la question des visas

Évoquant les récentes informations sur une baisse du nombre des visas délivrés aux ressortissants algériens, l'ambassadeur français en Algérie a affirmé qu'aucune réduction n'était en cours d'application.

L'ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt, a démenti les informations selon lesquelles son pays envisageait de diminuer à l'avenir le nombre de visas accordés par son pays aux Algériens.

«Il n'y a pas de réductions» du nombre de ces documents de voyage, a-t-il déclaré aux journalistes en marge d'une cérémonie de remise de diplômes à l'École supérieure algérienne des affaires (ESAA).

Panneaux solaires - Sputnik France
L’Algérie fait la promotion de ses opportunités d’investissement en Arabie saoudite
Au contraire, M.Driencourt a constaté une augmentation du nombre des visas accordés aux ressortissants algériens, réalité attestée par les données de l'ambassade. La République française est déterminée à poursuivre dans cette voie.

Dans le même temps, Marc Sédille, nouveau consul de France à Alger, a pris ce lundi ses fonctions en remplacement d'Éric Gérard et ce en application du décret datant du 11 mai par Emmanuel Macron, a d'ailleurs ajouté M.Driencourt.

Récemment la question des visas Schengen accordés aux Algériens a été soulevée par la Police aux frontières (PAF) française inquiète du nombre de fraudes. Auditionné au Sénat, le directeur central de la PAF, Fernand Gontier, a notamment insisté sur la nécessité de vérifications plus strictes et a appelé à durcir les contrôles.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала