La Chine et l’Allemagne tombent d’accord pour près de 20 milliards d’euros de contrats

© AFP 2022 Johannes EiseleFlaggen Chinas und Deutschlands in Berlin
Flaggen Chinas und Deutschlands in Berlin - Sputnik France
L’Allemagne et la Chine ont tout juste conclu un grand nombre d’accords, dont le montant total s’élève à près de 20 milliards d'euros, d’après l’Associated Press. Les dirigeants allemands et chinois ont salué le rôle essentiel du libre-échange dans l’économie mondiale.

La chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre chinois Li Keqiang ont souligné le rôle essentiel du multilatéralisme et de l'ouverture des marchés suite aux sanctions récemment introduites par les États-Unis et ont signé des accords commerciaux dont le montant total s'élève à près de 20 milliards d'euros, selon l'Associated Press. 

Dans la guerre commerciale imposée par les USA, la Chine est prête à épauler l’Europe - Sputnik France
Dans la guerre commerciale imposée par les USA, la Chine est prête à épauler l’Europe

Le Premier ministre chinois a annoncé, lors son discours à Berlin le 9 juillet dernier, que les contrats conclus entre l'Allemagne et la Chine étaient le signe du potentiel de coopération entre ces deux pays.

Outre des accords gouvernementaux, les entreprises BASF, BMW, Volkswagen, Daimler, Siemens et Bosch ont annoncé établir prochainement des relations avec leurs partenaires chinois.

«Le libre-échange joue un rôle essentiel pour nos deux pays, ainsi que dans l'économie mondiale», a souligné Li Keqiang.

Et Angela Merkel de poursuivre:

«Nous avons beaucoup d'investissements directs aux États-Unis et nous avons beaucoup d'investissements directs en Chine. […] C'est vraiment la clé de notre système multilatéral et interdépendant, qui offre une situation gagnante pour tous à condition d'en respecter les règles». 

Angela Merkel et Emmanuel Macron - Sputnik France
Les USA et l’Allemagne ne sont-ils plus des alliés?

Les tensions entre Pékin et Washington se sont accrues depuis que Donald Trump a annoncé la mise en place de tarifs douaniers sur les importations américaines en acier et en aluminium, ciblant tout particulièrement la Chine. Cette dernière se cherchait un allié de poids, c'est donc chose faite.

La chancelière allemande Angela Merkel a également salué un assouplissement des limitations sur les investissements étrangers de la Chine.

Washington avait promis d'appliquer dans un premier temps des droits de douane sur 34 milliards de dollars d'importations chinoises dès le 6 juillet. Pékin quant à lui avait promis de riposter par des droits à hauteur de la même valeur, tout en précisant qu'il n'était pas le premier à appuyer sur la gâchette. Dans un communiqué, l'agence des douanes chinoises a également annoncé que des droits de douane chinois sur les marchandises américaines entreront en vigueur immédiatement après l'entrée en vigueur de la taxation américaine sur les marchandises chinoises.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала