Chine-UE: quelles chances pour trouver un sérieux compromis face aux taxes US?

Le sommet Chine-UE s'est ouvert à Pékin. Forts du montant colossal des échanges avec l'Union européenne, les Chinois veulent s'entendre avec Bruxelles sur une résistance commune contre la Maison blanche.

Las banderas de la UE y China - Sputnik France
Alliance économique Chine-UE contre les États-Unis? Non, mais…
Les Chinois compteraient proposer aux Européens des conditions avantageuses pour les investissements, écrit lundi le quotidien Nezavissimaïa gazeta. Mais Bruxelles craint le renforcement de l'influence de la Chine sur l'Europe de l'Est et la soupçonne de vol de technologies. Selon les experts, cette position empêchera les parties de trouver un compromis sérieux.

L'UE est le plus grand importateur de produits chinois. Et pour l'UE, la Chine est le deuxième plus grand marché d'exportation. Selon la chaîne CNBC, les échanges entre la Chine et l'UE s'élèvent à 1,18 milliard de dollars par jour. La Chine voit l'Union comme sa nouvelle meilleure amie sur fond de différends commerciaux avec les États-Unis.

Le premier ministre chinois Li Keqiang a rencontré la chancelière allemande Angela Merkel la semaine dernière à Berlin, et avant cela des dirigeants d'Europe centrale et de l'Est en Bulgarie.

«L'ouverture était la principale locomotive du programme de réformes de la Chine. Nous continuerons de nous ouvrir davantage au monde, y compris en élargissant l'accès au marché pour les investisseurs étrangers. Nous saluons leur implication dans le TGV économique de la Chine. Qu'ils profitent des opportunités de développement de la Chine», a déclaré Li Keqiang.

Ce dernier s'exprimait après l'adoption de taxes américaines sur 34 milliards de dollars de produits chinois, et dans le contexte des menaces de Donald Trump de décréter des taxes supplémentaires sur 200 milliards de dollars de marchandises.

Selon l'AFP, à Pékin l'UE sera représentée par le président du Conseil européen Donald Tusk et le chef de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. La volonté des deux parties de revoir à la hausse le niveau des relations est d'autant plus grande que Donald Trump pourrait déclencher une guerre commerciale mondiale.

Donald Trump - Sputnik France
Trump: «l’UE fait autant de mal que la Chine, sauf qu'elle est plus petite»
Les deux représentants européens rencontreront en Chine Li Keqiang et le Président chinois Xi Jinping. Ils devraient réaffirmer leur soutien à l'ordre international basé sur les règles de l'Organisation mondiale du commerce. L'OMC fait l'objet d'une critique sans précédent de la part de l'administration Trump. Les représentants européens et chinois évoqueront également les changements climatiques — un autre secteur où l'UE et Donald Trump ont des positions opposées — ainsi que le problème nucléaire de la Corée du Nord et de l'Iran.

Mais il ne sera pas simple pour l'UE et la Chine de niveler leurs désaccords réciproques. Bruxelles estime que Pékin applique une pratique commerciale déloyale. Par exemple, la Chine exerce un dumping dans ses exportations, notamment d'acier. Et Washington partage ce point de vue.

En attendant, la Chine et l'UE ont saisi chacune de son côté l'OMC contre l'adoption de taxes américaines sur l'acier et l'aluminium.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала