Le coordonnateur de la lutte antiterroriste de l’UE évalue l’expérience algérienne

L’UE désire tirer profit de «l’immense expérience» de l’Algérie en matière de lutte antiterroriste. C’est ce qu’a affirmé à Alger le 16 juillet Gilles De Kerchove, le coordonnateur pour la lutte contre le terrorisme de l'Union européenne, reconnaissant également le rôle «stratégique et central» que ce pays joue dans ce domaine.

L'Algérie a accumulé une «immense expérience»en matière de prévention et de lutte contre le terrorisme. C'est ce qu'a déclaré le 16 juillet à la presse algérienne Gilles De Kerchove, le coordonnateur pour la lutte antiterroriste de l'Union européenne, à l'issue de sa rencontre avec le ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, selon l'Algérie Presse Service (APS).

Des soldats de la marine algérienne - Sputnik France
L’armée algérienne serait désormais apte à parer «à toute menace»
La rencontre des deux responsables s'est tenue en présence de hauts fonctionnaires européens ayant participé, avec leurs homologues algériens, à la mise au point des préparatifs de la 2e session du dialogue stratégique entre l'Algérie et l'Union européenne sur les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme qui aura lieu en octobre 2018 à Alger.

Lors de sa conférence de presse, M.De Kerchove a affirmé que le dialogue stratégique entre les deux parties est «extrêmement important» pour l'Union européenne, compte tenu du rôle «stratégique et central» de l'Algérie et son «immense expérience» en matière de prévention et de lutte antiterroriste.

Alger - Sputnik France
Lutte contre l’extrémisme et le terrorisme: l’Algérie prête «à partager son expérience»
Tout en se félicitant de sa rencontre fructueuse avec le chef de la diplomatie algérienne, le premier responsable européen de la lutte contre le terrorisme a indiqué que la réunion avait permis de «baliser l'état des relations bilatérales qui sont extrêmement riches dans divers domaines qu'il s'agisse de la cyber-sécurité, de la prévention de la radicalisation, du financement du terrorisme ou de l'échange d'analyses sur la situation régionale, particulièrement au Sahel».

Le dialogue stratégique Algérie-UE a été lancé pour la première fois, le 19 octobre 2017, à Bruxelles, sous l'égide d'Abdelkader Messahel et de Federica Mogherini, a rappelé l'APS.

bulb - Sputnik France
L’Algérie et le Maroc ensemble pour fournir la Tunisie en électricité
L'Algérie est disposée à partager son expérience en matière de prévention de l'extrémisme violent et de lutte contre le terrorisme. Ces propos ont été tenus par Abdelkader Messahel, ministre algérien des Affaires étrangères, le 24 juin à Alger lors de la séance d'ouverture des Troisièmes conversations régionales pour la prévention de l'extrémisme violent, selon Algérie Presse Service (APS). L'édition de cette année a pour thème «investir dans la paix et la prévention de la violence dans la région sahélo-saharienne». «Je réitère la disponibilité de l'Algérie à partager son expérience dans la lutte contre l'extrémisme violent et le terrorisme», a déclaré, le même jour, le chef de la diplomatie algérienne.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала