La Bulgarie, nouveau hub gazier de l'Europe?

© Sputnik . Ramil Sitdikov / Aller dans la banque de photosle gaz russe
le gaz russe - Sputnik France
En confirmant qu'elle soutiendrait les plans russes de doubler la capacité du gazoduc Nord Stream, l'Allemagne a renforcé l'aspiration de Sofia à créer sur le territoire bulgare un hub gazier régional avec l'aide de Moscou.

Sofia tente de conclure un accord avec le géant gazier russe Gazprom pour assurer le transit du gaz russe via la Bulgarie par la branche côtière ou maritime du gazoduc Turkish Stream actuellement en construction, écrit mardi le site d'information Vestifinance.ru.

Des tubes pour le Turkish Stream - Sputnik France
La Bulgarie fait un pas de plus vers le gazoduc Turkish Stream
Cependant, conformément aux exigences de la Commission européenne, pour valider le projet de hub gazier la Bulgarie doit devenir un opérateur gazier — et pas simplement un pays de transit — disposant d'au moins trois sources différentes de fournitures de gaz naturel.

Les deux nouveaux gazoducs russes Nord Stream 2 (capacité maximale de 55 milliards de mètres cubes de gaz) et Turkish Stream (32 milliards) redirigeront pratiquement tout le transit russe de gaz, qui passe actuellement par l'Ukraine, vers l'Allemagne et la Turquie.

En 2017, Gazprom a acheminé 155 milliards de mètres cubes de gaz dans les pays membres de l'UE, et encore 23 milliards à des pays qui n'en sont pas membres (y compris la Turquie), dont 93,5 milliards ont transité via l'Ukraine.

Bau der Pipeline Nord Stream 2 (Archiv) - Sputnik France
Nord Stream 2: le deux poids deux mesures de l’UE pointé du doigt par Budapest
Si le Nord Stream 2 était construit, plus de 70% des exportations de gaz russe en UE suivraient un itinéraire unique vers un seul pays: l'Allemagne. Et si le Turkish Stream devenait également réalité, presque 90% du gaz russe envoyé en Europe et en Turquie seraient livrés dans deux pays: l'Allemagne et la Turquie.

En mars, le gouvernement bulgare a signé un contrat avec la société Consult pour analyser les aspects techniques et économiques d'un hub gazier balkanique, déterminer son modèle économique et rédiger des recommandations au sujet du mécanisme de financement du projet.

Les résultats préliminaires de Consult ont été présentés à Bruxelles en juin: le rapport note que 11 pays souhaitent le développement potentiel du hub gazier balkanique, et que le gaz sera acheminé par trois sources — la Russie, l'Azerbaïdjan et la production locale de gaz en Bulgarie et en Roumanie.

Nord Stream - Sputnik France
Le Kremlin commente les sanctions US visant le Nord Stream 2
Cependant, la production bulgare de gaz naturel est insignifiante, alors que la Roumanie ne fournira certainement pas de gaz de la mer Noire à son voisin du sud. La production locale doit donc être écartée de la liste des sources potentielles.

De plus, la Bulgarie a signé un contrat avec le consortium Chakh-Deniz pour la fourniture de seulement 1 milliard de mètres cubes de gaz azerbaïdjanais par an. Cette quantité pourrait augmenter à terme, sans pour autant atteindre un jour les 15 milliards de mètres cubes évoqués par Sofia avec Gazprom. Par conséquent, le hub gazier balkanique serait essentiellement approvisionné en gaz russe.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала