Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale

2018, l’année des présidentielles et de la Coupe du Monde de football, est aussi l’année du centenaire de l’assassinat de la famille impériale.

Sputnik vous invite à découvrir, grâce à ce diaporama, la chronique en photos de la vie du dernier tsar russe Nicolas II et des membres de sa famille.

© SputnikNikolaï Romanovitch Romanov (Nicolas II) a été intronisé en 1894 après la mort de son père l’empereur Alexandre III et a gouverné jusqu’en 1917.
Sur la photo: le tsar Nicolas II et sa famille à Saint Pétersbourg. Début des années 1910
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
1/21
Nikolaï Romanovitch Romanov (Nicolas II) a été intronisé en 1894 après la mort de son père l’empereur Alexandre III et a gouverné jusqu’en 1917.
Sur la photo: le tsar Nicolas II et sa famille à Saint Pétersbourg. Début des années 1910
© SputnikL’insurrection armée a commencé à Petrograd le 12 mars 1917, et le 15 mars 1917 Nicolas II a signé à la requête du Comité provisoire de la Douma l’acte d’abdication en son nom et au nom de son fils Alexis en faveur de son frère cadet Mikhaïl.
Sur la photo: l’empereur russe Nicolas II. Années 1910.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
2/21
L’insurrection armée a commencé à Petrograd le 12 mars 1917, et le 15 mars 1917 Nicolas II a signé à la requête du Comité provisoire de la Douma l’acte d’abdication en son nom et au nom de son fils Alexis en faveur de son frère cadet Mikhaïl.
Sur la photo: l’empereur russe Nicolas II. Années 1910.
© Photo Public domainL’insurrection armée a commencé à Petrograd le 12 mars 1917, et le 15 mars 1917 Nicolas II a signé à la requête du Comité provisoire de la Douma l’acte d’abdication en son nom et au nom de son fils Alexis en faveur de son frère cadet Mikhaïl.
Sur la photo: l’empereur russe Nicolas II. Années 1910.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
3/21
L’insurrection armée a commencé à Petrograd le 12 mars 1917, et le 15 mars 1917 Nicolas II a signé à la requête du Comité provisoire de la Douma l’acte d’abdication en son nom et au nom de son fils Alexis en faveur de son frère cadet Mikhaïl.
Sur la photo: l’empereur russe Nicolas II. Années 1910.
© Sputnik / Aller dans la banque de photosLe tsar Nicolas II avec son épouse Alexandra Feodorovna et sa fille Olga, 1896.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
4/21
Le tsar Nicolas II avec son épouse Alexandra Feodorovna et sa fille Olga, 1896.
© Sputnik / Aller dans la banque de photosLes enfants du tsar Nicolas II et de son épouse Alexandra Feodorovna: Olga, Tatiana, Maria et Anastasia, 1904.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
5/21
Les enfants du tsar Nicolas II et de son épouse Alexandra Feodorovna: Olga, Tatiana, Maria et Anastasia, 1904.
© Sputnik / Aller dans la banque de photosLe tsar Nicolas II et sa famille ont été entre mars et août 1917 détenus au Palais Alexandre de Tsarskoïe Selo. La Commission spéciale du Gouvernement provisoire a étudié les documents pour faire comparaître devant le tribunal l’empereur Nicolas II et l’impératrice Alexandra Feodorovna accusés de haute trahison. Faute de témoignages, le Gouvernement provisoire entendait les exiler à l’étranger: en Angleterre.
Sur la photo: le capitaine du navire et des matelots saluent la famille de l’empereur Nicolas II, 1911.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
6/21
Le tsar Nicolas II et sa famille ont été entre mars et août 1917 détenus au Palais Alexandre de Tsarskoïe Selo. La Commission spéciale du Gouvernement provisoire a étudié les documents pour faire comparaître devant le tribunal l’empereur Nicolas II et l’impératrice Alexandra Feodorovna accusés de haute trahison. Faute de témoignages, le Gouvernement provisoire entendait les exiler à l’étranger: en Angleterre.
Sur la photo: le capitaine du navire et des matelots saluent la famille de l’empereur Nicolas II, 1911.
© Sputnik / Aller dans la banque de photosNicolas II et son épouse Alexandra Feodorovna étaient cousins du roi d’Angleterre George V. Quand ils étaient enfants, les futurs monarques étaient amis. L’impératrice russe Alexandra Feodorovna (née princesse Alix Hesse-Darmstadt) était la petite-fille préférée de la reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Victoria.
Sur la photo: la fille du tsar Nicolas II Maria à Tsarskoïe Selo par l’impératrice Alexandra Feodorovna, 1916.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
7/21
Nicolas II et son épouse Alexandra Feodorovna étaient cousins du roi d’Angleterre George V. Quand ils étaient enfants, les futurs monarques étaient amis. L’impératrice russe Alexandra Feodorovna (née princesse Alix Hesse-Darmstadt) était la petite-fille préférée de la reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Victoria.
Sur la photo: la fille du tsar Nicolas II Maria à Tsarskoïe Selo par l’impératrice Alexandra Feodorovna, 1916.
© Photo Public domainEn mars 1917 le gouvernement britannique a donné son consentement, mais en juillet alors que tout était prêt et on a envoyé à Londres un télégramme avec la demande d’expédier à Mourmansk un navire pour accueillir la famille impériale. L’ambassadeur au Royaume-Uni a reçu une réponse nette du Premier ministre Lloyd George: le gouvernement britannique ne peut pas accueillir la famille impériale pendant la guerre.
Sur la photo: Nicolas II à la chasse. Milieu des années 1890.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
8/21
En mars 1917 le gouvernement britannique a donné son consentement, mais en juillet alors que tout était prêt et on a envoyé à Londres un télégramme avec la demande d’expédier à Mourmansk un navire pour accueillir la famille impériale. L’ambassadeur au Royaume-Uni a reçu une réponse nette du Premier ministre Lloyd George: le gouvernement britannique ne peut pas accueillir la famille impériale pendant la guerre.
Sur la photo: Nicolas II à la chasse. Milieu des années 1890.
© Sputnik . Nikolai Pashin / Aller dans la banque de photosAnastasia est la quatrième fille du tsar Nicolas II. Reproduction de la photo des fonds du Musée historique.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
9/21
Anastasia est la quatrième fille du tsar Nicolas II. Reproduction de la photo des fonds du Musée historique.
© SputnikLes solennités consacrées au tricentenaire de la Maison Romanov. L’empereur russe Nicolas II, l’impératrice Alexandra Feodorovna et le tsarévitch Alexis (dans les bras de K.G. Nagorny) se dirigent de la cathédrale de l’Assomption au Palais Saint Nicolas.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
10/21
Les solennités consacrées au tricentenaire de la Maison Romanov. L’empereur russe Nicolas II, l’impératrice Alexandra Feodorovna et le tsarévitch Alexis (dans les bras de K.G. Nagorny) se dirigent de la cathédrale de l’Assomption au Palais Saint Nicolas.
© Sputnik . Nikolai PashinEn mai 1917 le ministère russe des Affaires étrangères a reçu une instruction de l’ambassadeur britannique dans laquelle il était indiqué que «le gouvernement britannique ne saurait conseiller à sa Majesté d’accueillir ceux dont on connaît très bien les sympathies envers l’Allemagne». La propagande contre Nicolas II et son épouse d’origine allemande a joué son rôle. Ainsi, les parents proches ont abandonné les Romanov à leur triste sort.
Sur la photo: le fils de Nicolas II, le tsarévitch Alexis.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
11/21
En mai 1917 le ministère russe des Affaires étrangères a reçu une instruction de l’ambassadeur britannique dans laquelle il était indiqué que «le gouvernement britannique ne saurait conseiller à sa Majesté d’accueillir ceux dont on connaît très bien les sympathies envers l’Allemagne». La propagande contre Nicolas II et son épouse d’origine allemande a joué son rôle. Ainsi, les parents proches ont abandonné les Romanov à leur triste sort.
Sur la photo: le fils de Nicolas II, le tsarévitch Alexis.
© Sputnik / Aller dans la banque de photosLa fille de l’empereur Nicolas II Anastasia à Tsarskoïe Selo. La photo a été prise par l’impératrice Alexandra Feodorovna.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
12/21
La fille de l’empereur Nicolas II Anastasia à Tsarskoïe Selo. La photo a été prise par l’impératrice Alexandra Feodorovna.
© SputnikAu lieu de Mourmansk, la famille impériale a été envoyée à Tobolsk, l’anarchisme ayant pris de l’ampleur dans la capitale et les bolcheviks cherchant à s’emparer du pouvoir.
Sur la photo: l’empereur Nicolas II, l’impératrice Alexandra Feodorovna et la grande-duchesse Olga Alexandrovna lors d’une promenade, 1896.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
13/21
Au lieu de Mourmansk, la famille impériale a été envoyée à Tobolsk, l’anarchisme ayant pris de l’ampleur dans la capitale et les bolcheviks cherchant à s’emparer du pouvoir.
Sur la photo: l’empereur Nicolas II, l’impératrice Alexandra Feodorovna et la grande-duchesse Olga Alexandrovna lors d’une promenade, 1896.
© Sputnik / Aller dans la banque de photosL’empereur russe Nicolas II avec son fils Alexis.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
14/21
L’empereur russe Nicolas II avec son fils Alexis.
© SputnikL’empereur Nikolaï Alexandrovitch Romanov (au centre) avec sa fiancée Alexandra Feodorovna (à gauche) et sa sœur Élisabeth (à droite).
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
15/21
L’empereur Nikolaï Alexandrovitch Romanov (au centre) avec sa fiancée Alexandra Feodorovna (à gauche) et sa sœur Élisabeth (à droite).
© SputnikL’empereur Nicolas II dans un pavillon de chasse. Reproduction.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
16/21
L’empereur Nicolas II dans un pavillon de chasse. Reproduction.
© SputnikAprès le renversement du Gouvernement provisoire, les dirigeants bolcheviks ont décidé qu’il fallait exterminer physiquement les Romanov. Sur la photo: les Romanov sur le toit de la maison à Tobolsk.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
17/21
Après le renversement du Gouvernement provisoire, les dirigeants bolcheviks ont décidé qu’il fallait exterminer physiquement les Romanov. Sur la photo: les Romanov sur le toit de la maison à Tobolsk.
© Photo Public domainEn avril 1918, le Comité exécutif central panrusse (VTsIK) a décidé de déporter les Romanov à Moscou. Or, au vu des informations sur les complots de la garde blanche pour enlever le tsar, il a été décidé le 6 avril 1918 de déplacer la famille impériale dans l’Oural. Les Romanov ont été transportés à Ekaterinbourg et hébergés dans la maison Ipatiev.
Sur la photo: Nikolaï Romanov avec ses filles Olga, Anastasia et Tatiana à Tobolsk en hiver 1917.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
18/21
En avril 1918, le Comité exécutif central panrusse (VTsIK) a décidé de déporter les Romanov à Moscou. Or, au vu des informations sur les complots de la garde blanche pour enlever le tsar, il a été décidé le 6 avril 1918 de déplacer la famille impériale dans l’Oural. Les Romanov ont été transportés à Ekaterinbourg et hébergés dans la maison Ipatiev.
Sur la photo: Nikolaï Romanov avec ses filles Olga, Anastasia et Tatiana à Tobolsk en hiver 1917.
© SputnikL’insurrection des légions tchécoslovaques et l’offensive des troupes blanches contre Ekaterinbourg ont précipité la décision de fusiller l’ancien tsar.
Sur la photo: une des dernières photographies de Nicolas II faite pendant son exil à Tobolsk. Été 1917.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
19/21
L’insurrection des légions tchécoslovaques et l’offensive des troupes blanches contre Ekaterinbourg ont précipité la décision de fusiller l’ancien tsar.
Sur la photo: une des dernières photographies de Nicolas II faite pendant son exil à Tobolsk. Été 1917.
© Sputnik . Alexander Liskin / Aller dans la banque de photosL’empereur russe Nicolas II, son épouse l’impératrice Alexandra Feodorovna, leurs enfants les grandes-duchesses Olga, Tatiana, Maria, Anastasia, le tsarévitch Alexis ainsi que le médecin de la cour Evgueni Botkine, le valet de chambre Alexis Troupp, la femme de chambre Anna Demidova et le cuisinier Ivan Kharitonov.
Sur la photo: la chambre où a été fusillée la famille impériale.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
20/21
L’empereur russe Nicolas II, son épouse l’impératrice Alexandra Feodorovna, leurs enfants les grandes-duchesses Olga, Tatiana, Maria, Anastasia, le tsarévitch Alexis ainsi que le médecin de la cour Evgueni Botkine, le valet de chambre Alexis Troupp, la femme de chambre Anna Demidova et le cuisinier Ivan Kharitonov.
Sur la photo: la chambre où a été fusillée la famille impériale.
© Sputnik . Pavel Lysizin / Aller dans la banque de photosAprès une étude de plusieurs années de la dépouille découverte près d’Ekaterinbourg en 1997, elle a été inhumée à la cathédrale Pierre et Paul de Saint-Pétersbourg. En 2000, Nicolas II et les membres de sa famille ont été canonisés par l’Église orthodoxe russe.
Sur la photo: l’église érigée en l’honneur des Saints martyrs impériaux à l’endroit de l’inhumation de la dépouille de la famille impériale.
Un centenaire de l’assassinat de la famille impériale - Sputnik Afrique
21/21
Après une étude de plusieurs années de la dépouille découverte près d’Ekaterinbourg en 1997, elle a été inhumée à la cathédrale Pierre et Paul de Saint-Pétersbourg. En 2000, Nicolas II et les membres de sa famille ont été canonisés par l’Église orthodoxe russe.
Sur la photo: l’église érigée en l’honneur des Saints martyrs impériaux à l’endroit de l’inhumation de la dépouille de la famille impériale.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала