La Russie a «bombardé» la Floride? Un journaliste US recadré par Poutine (vidéo)

© Sputnik . Valeri Melnikov / Aller dans la banque de photosVladimir Poutine
Vladimir Poutine - Sputnik France
Alors qu’un journaliste américain répétait obstinément à Vladimir Poutine que, dans une vidéo, la Russie aurait dirigé ses nouveaux missiles nucléaires vers la Floride, le Président russe n’a pas mâché ses mots et a donné une réponse ferme au journaliste.

Dans une interview à la chaîne de télévision US Fox News, Vladimir Poutine s'est vu obligé de demander à trois reprises au journaliste américain Chris Wallace d'être attentif et de ne pas raconter au public des choses qui ne correspondaient pas à la réalité.

Ainsi, le journaliste a évoqué la vidéo du nouveau système de missiles russes Sarmat, présentée par Vladimir Poutine lors de  son message annuel à l'Assemblée fédérale le 1er mars. Chris Wallace a ainsi suggéré qu'il s'agissait d'une provocation à l'égard de Washington.

Présentation du système de missiles Sarmat - Sputnik France
Le nouveau missile balistique russe viserait-il les États-Unis?
«Vous avez présenté une nouvelle génération de missiles russes, ce que vous appelez un missile invincible qui peut contourner toute notre défense antimissile, et vous avez même montré une vidéo présentant comment cette super-fusée survole les États-Unis et atterrit en Floride. Là où il y a une maison de M.Trump», a avancé le journaliste.

Le chef du Kremlin a cependant attentivement écouté la question jusqu'à la fin et a répondu d'une voix calme que rien n'indiquait qu'il puisse s'agir de la Floride.

Cependant, le journaliste obstiné a néanmoins poursuivi son discours prétendant cette fois que l'on pouvait même lire sur la carte dans le clip l'inscription «Floride».

«Ce n'est pas vrai. Regardez attentivement encore une fois et de plus près. Il n'y a pas été écrit "Floride". Il était clair que [le missile] était lancé vers l'autre bout du globe», a expliqué M.Poutine.

Et ensuite, pour la troisième fois, le dirigeant russe a conseillé au journaliste américain de «regarder attentivement au lieu de faire peur à la population avec des menaces qui n'existent pas». 

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала