«Les oreilles qui saignent»: un vol de routine se transforme en enfer

© AP Photo / Shawn PogatchnikRyanair
Ryanair - Sputnik France
Un passager de la compagnie aérienne Ryanair accuse la société d'avoir délibérément «minimisé» la gravité des conséquences d'un atterrissage d'urgence qui a eu lieu le 13 juillet et suite auquel des douzaines de passagers ont été envoyés à l'hôpital avec les oreilles en sang et des maux de tête persistants.

Un avion de la compagnie aérienne Ryanair, reliant Dublin (Irlande) à Zadar (Croatie), a subi une dépressurisation en vol, ce qui a entraîné un atterrissage d'urgence à l'aéroport de Francfort-Hahn en Allemagne, relate la chaîne Fox News.

The wings fold up in a demonstration of the Terrafugia Flying Car during the first day of press previews at the New York International Automobile Showon April 4, 2012 in New York - Sputnik France
Entre automobile et avion: les voitures volantes qui changeront le monde (vidéos)
D'après le communiqué de Ryanair publié dans la foulée, un «petit nombre» de passagers «a reçu des soins médicaux par mesure de précaution».

Barry Holden, un des passagers de l'avion en question, interviewé par le journal The Irish Times, estime toutefois que Ryanair minimise la portée de l'événement.

Selon le journal The New York Post, la police de Francfort a confirmé que 33 des 189 passagers avaient été emmenés à l'hôpital, certains avec des saignements de l'oreille, bien que M.Holden affirme être la 43ème personne traitée dans ce cadre par les travailleurs de la Croix-Rouge allemande.

Les passagers emmenés à l'hôpital, indique le journal Der Spiegel, souffraient de nausées, de maux de tête et de douleurs aux oreilles, et certains d'entre eux saignaient du nez, de la bouche et des oreilles.

Afrique du Sud - Sputnik France
La tragédie en direct depuis le lieu du crash d’un avion en Afrique du Sud (vidéo)
«C'est la chose la plus terrifiante que je n'aie jamais vécue», a confié la passagère Roxanne Brownlee à la chaîne ABC News.

«Le pire moment de ma vie», a twitté une autre passagère, Minerva Galvan. «Imaginez que vous soyez dans l'air et que vous commenciez à tomber, que vos oreilles brûlent, qu'il n'y ait pas d'air et que vous sentiez un goût de fer dans votre bouche», a-t-elle poursuivi.

Bien que le véritable état des choses reste à déterminer, la compagnie aérienne a toutefois tenu à présenter ses excuses à tous les passagers concernés.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала