Poutine explique ce qui se cache derrière le Nord Stream 2

© Photo Nord Stream 2/Axel SchmidtNord Stream 2
Nord Stream 2 - Sputnik France
Les projets commerciaux que l'Europe et la Russie mènent ensemble sont dictés par des impératifs purement économiques et n'ont aucune motivation politique, a expliqué Vladimir Poutine.

Intervenant lors d'une réunion avec des ambassadeurs russes, Vladimir Poutine a appelé à ne pas chercher de motivations politiques dans les projets commerciaux russo-européens, dont celui du Nord Stream 2.

Angela Merkel - Sputnik France
Pour Trump, Merkel n’est plus une «superstar»

«Depuis des décennies, nous construisons des infrastructures communes dans les secteurs du transport et de l'énergie […] Je souligne que les projets que nous réalisons avec l'Europe, y compris le Nord Stream 2, sont entièrement commerciaux et sont justifiés du point de vue économique. Il ne repose sur aucune motivation politique et il ne faut y chercher aucun double fond», a indiqué le Président russe.

Vladimir Poutine a également souligné la nécessité de développer des relations avec l'Union européenne qui, malgré les difficultés actuelles, reste l'un de principaux partenaires commerciaux de la Russie.

«La clé pour assurer la sécurité et la stabilité en Europe est justement d'élargir la coopération et de rétablir la confiance, et non de déployer de nouvelles bases et infrastructures militaires de l'Otan près des frontières russes, ce qui se passe actuellement», a-t-il ajouté.

Donald Trump - Sputnik France
«Trump doit se résigner au Nord Stream 2»

Rappelons que Donald Trump a critiqué à plusieurs reprises le projet Nord Stream 2, qui doit doubler les capacités de livraison par la route de transit via la mer Baltique entre la Russie et l'Allemagne et donc permettre d'éviter un transport via l'Ukraine.

Donald Trump a récemment qualifié l'Allemagne de «prisonnière de la Russie», vu qu'elle «tire une grande partie de son énergie» de ce pays.

Le gazoduc Nord Stream 2 aura une capacité de 55 milliards de mètres cubes de gaz par an. Le projet a un coût estimé à près de 10 milliards d'euros. Les partenaires de Gazprom dans le projet sont Engie, OMV, Shell et deux sociétés allemandes, BASF et Uniper.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала