Pour Trump, Merkel n’est plus une «superstar»

© AP Photo / Michael KappelerAngela Merkel
Angela Merkel - Sputnik France
Après avoir accusé le gouvernement allemand d'être «prisonnier» de Moscou du fait de ses importations de gaz et de pétrole russes, Donald Trump s’en est de nouveau pris à la chancelière Angela Merkel, la privant de son titre de «superstar».

Au cours d'une interview accordée à la chaîne Fox News, Donald Trump a avoué qu'il ne traitait plus Angela Merkel de «superstar». Selon lui, la crise migratoire, à laquelle les autorités de Berlin n'ont pas su faire face, en est la cause.

«Angela était une superstar jusqu'à ce qu'elle laisse des millions de ces personnes [les migrants, ndlr] venir en Allemagne. La question migratoire lui a fait un grand tort», a estimé le Président américain.

Ces derniers temps, les relations américano-allemandes sont tendues. Rappelons que Donald Trump avait lancé plus tôt une violente charge contre l'Allemagne qui a accepté la construction du gazoduc Nord Stream 2 destiné à relier la Russie et l'Allemagne.

Lors d'un petit déjeuner avec le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, il a qualifié l'Allemagne de «prisonnière de la Russie», vu qu'elle «tire une grande partie de son énergie» de ce pays.

Ces propos du Président américain n'ont pas tardé à provoquer une réaction de la part d'Angela Merkel qui lui a rappelé qu'elle-même avait été témoin de la dépendance d'une partie de l'Allemagne vis-à-vis de l'URSS:

«Et je suis très heureuse qu'aujourd'hui nous soyons unis […] et puissions dire que nous menons une politique indépendante et prenons des décisions autonomes», a-t-elle expliqué lors du sommet de l'Otan à Bruxelles.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала