Affaire Skripal: les auteurs présumés auraient fui le Royaume-Uni après l'attaque

© Sputnik . Alex McNaughton / Aller dans la banque de photosAffaire Skripal
Affaire Skripal - Sputnik France
Après les informations sur la possible identification des auteurs de l’empoisonnement à Salisbury, de nouvelles rumeurs circulent déjà sur leur parcours. Cette fois, c’est CNN qui affirme que les responsables de l’attaque auraient fui le Royaume-Uni après les faits.

Les spéculations vont bon train autour de l'affaire Skripal. Deux personnes soupçonnées de l'empoisonnement de l'agent double Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia auraient quitté le Royaume-Uni après l'attaque, affirme CNN citant des sources proches du dossier.

Police officers stand outside a Zizzi restaurant in Salisbury, England, Wednesday, March 7, 2018, near to where former Russian double agent Sergei Skripal was found critically ill. - Sputnik France
Les responsables présumés de l’affaire Skripal? «Pure spéculation», selon le Home Office
À en croire le média américain, les individus auraient emprunté un vol commercial, manœuvre devenue possible grâce à l'interception d'«un message codé à destination de Moscou».

L'agence Press Association (PA) a indiqué le 19 juillet 2018 que les enquêteurs britanniques auraient identifié les auteurs présumés de l'attaque au gaz innervant A-234 contre les Skripal. La police affirme s'être appuyée sur des images de vidéo-surveillance prises dans les aéroports britanniques ainsi qu'à Salisbury où s'est produite l'attaque. La citoyenneté des suspects n'a cependant pas été établie.

Plus tard dans la journée, le ministre britannique de la Sécurité au Home Office, Ben Wallace, a qualifié de «spéculation» les informations sur l'identification des suspects.

L'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été empoisonnés en mars à Salisbury. Ils ont été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, avait accusé la Russie d'être derrière leur empoisonnement.

Theresa May - Sputnik France
La renaissance de la politique anglo-saxonne Powell grâce à l’affaire Skripal
La Russie a toujours démenti les allégations de Londres. Début avril, les chercheurs du laboratoire britannique de Porton Down avaient reconnu ne pas être en mesure d'établir le pays d'où provenait l'agent innervant utilisé dans cette tentative d'assassinat. Le gouvernement russe a, à plusieurs reprises, demandé à Londres de lui permettre de participer à cette enquête.

Les Skripal sont depuis sortis de l'hôpital.

La police britannique enquête également sur un autre empoisonnement, survenu fin juin à Amesbury, une ville voisine de Salisbury. Deux personnes, un homme et une femme, toutes deux quadragénaires, ont été retrouvés inconscients samedi 30 juin dans une habitation à Amesbury. Scotland Yard a annoncé que le couple avait été empoisonné par l'agent innervant «Novitchok».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала