À faire frémir les terroristes: les essais de l’arme russe dernier cri Solntsepek en vidéo

© Sputnik . Evgeny BiyatovTOS-1 Solntsepek
TOS-1 Solntsepek - Sputnik France
Les essais du lance-roquettes multiple lourd TOS-1A Solntsepek, dont on ne peut pas s’abriter même dans les bunkers, se déroulent actuellement dans la région de Saratov. Les essais de cette arme dernier cri ont été filmés.

Le lance-roquettes multiple lourd TOS-1A Solntsepek, utilisé dans les combats en Syrie, est en train d'être testé sur un terrain militaire dans la région de Saratov.

Une salve de 24 roquettes tirée à une distance de 6.700 mètres est capable de couvrir une superficie de 40.000 mètres carrés. La puissance de cette arme talonne celle des armes nucléaires.

Ce système est très impressionnant non seulement pour l'ennemi mais aussi pour un observateur extérieur.

«Il est plus efficace d'utiliser ce système contre les points d'appui, pour cibler les militaires se trouvant dans les tranchées. Là où les moyens traditionnels ne garantissent pas le résultat voulu», a expliqué à la chaîne de télévision russe Zvezda, Alexandre Yablokov, haut gradé de l'armée russe.

TOS-1 Solntsepek - Sputnik France
Ces armes russes qui ont prouvé leur efficacité contre les djihadistes en Syrie
Même si cette arme ultramoderne n'a pas d'équivalent dans le monde, la Russie continue les travaux dans le domaine de la fabrication de la nouvelle génération d'armes.

«On continuera le développement de systèmes lourds de lance-roquettes multiples dans le domaine de la destruction de cibles aussi bien que dans les déplacements et dans l'efficacité», a ajouté le commandant des troupes de protection nucléaire, biologique et chimique des forces armées russes (NBC), le général de brigade, Igor Kirillov.

Le lance-roquettes multiple lourd TOS-1A Solntsepek est utilisé par les unités NBC car les roquettes lancées sont thermobariques. Le TOS-1 a été conçu pour frapper les soldats à pied, l'équipement, les bâtiments, les bunkers et fortifications ainsi que les véhicules légers. Comme la portée des roquettes demande un véhicule suffisamment blindé, et comme le dispositif est lourd, un châssis de char T-72 a été choisi.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала