Pour le PDG de Dassault, le projet d'avion européen vole au-dessus du Tempest britannique

© AFP 2022 Miguel MedinaSerge Dassault renvoyé en procès pour blanchiment de fraude fiscale
Serge Dassault renvoyé en procès pour blanchiment de fraude fiscale - Sputnik France
Theresa May veut un avion de combat «made in UK» et ça n'émeut pas grand monde. Annoncé le 15 juillet 2018 en réponse au projet d'avion franco-allemand entériné le 25 avril dernier, le Tempest n'impressionne pas Éric Trappier, directeur de Dassault, qui voit dans le SCAF, le projet franco-allemand, beaucoup plus d'avenir.

Dassault ne se sent pas du tout menacé par les Britanniques. Le 18 juillet 2018, à la suite de la présentation des résultats semestriels du groupe, Éric Trappier, le directeur général de Dassault, a profité d'une séance de questions-réponses pour railler l'annonce faite trois jours avant par Theresa May qui souhaite développer un avion de combat baptisé Tempest.

«Je vois que les Britanniques se réveillent. C'est une bonne nouvelle pour les avions de combat en général», a notamment déclaré le PDG de Dassault.

Le chasseur américain F-35 - Sputnik France
L’Europe cherche un remplaçant pour le F-35 américain
Visiblement peu mécontent de constater que nos voisins d'Outre-Manche «ne se satisfont pas des F-35», monsieur Trappier a regretté que la coopération franco-britannique sur le développement d'un drone de combat n'ait pas abouti.

«Je me rappelle les Britanniques dire, dans les années 2000, "Plus jamais on ne fera un avion de combat" et c'est d'ailleurs pour cela qu'ils ont acheté des F-35.»

A l'inverse, il s'est montré confiant dans le projet impulsé par Emmanuel Macron et Angela Merkel de développement d'un «système de combat aérien» franco-allemand, qui sera piloté par Dassault en coopération avec Airbus.

«C'est un dossier majeur pour l'autonomie stratégique de l'Europe», avait déclaré monsieur Trappier à propos du développement d'un avion de combat européen en avril dernier.

Panzer Leopard - Sputnik France
La France et l'Allemagne envisagent une production d'armes commune
Et, de ce fait, ce projet, baptisé SCAF pour Système de combat aérien du futur, est un projet éminemment politique. Il a été annoncé il y a à peine plus d'un an, à l'issue du Conseil des ministres franco-allemand de juillet 2017, afin de répondre à un besoin d'unité de l'Union européenne après le Brexit. Il a été entériné le 25 avril dernier.

L'appareil devrait voir le jour à l'horizon 2040 pour succéder au Rafale français et à l'Eurofighter allemand et «remplacer les flottes actuelles d'avions de combat sur le long terme».

Ses capacités incluront, selon l'expression du besoin — un document de 10 pages dans lequel sont détaillés les critères que l'appareil devra remplir — de nombreuses fonctions hors de portée des Britanniques seuls, telles que la possibilité de pouvoir voler sans présence humaine ou de pouvoir s'associer à un escadron de drone.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала