Une bactérie intestinale met hors d'état de nuire un porte-avions américain

Le colibacille a été détecté dans l’eau potable consommée à bord du porte-avions USS Dwight D. Eisenhower pendant les travaux de réparation à Norfolk.

USS Gerald R. Ford (CVN 78) - Sputnik France
Nouvelle panne du porte-avions le plus cher de l’histoire de la Marine américaine
L’équipage du puissant porte-avions américain USS Dwight D. Eisenhower (CVN-69), qui avait pris part à des missions irakiennes et afghanes de l’armée des États-Unis, a été contraint de combattre un ennemi inattendu: l’eau potable consommée à bord du navire s’est avérée contaminée par le colibacille, ou E. coli, selon les médias occidentaux.

À l’heure actuelle, le porte-avions subit des travaux de réparation sur la base navale de Norfolk. Le colibacille a été détecté dans des échantillons d’eau potable utilisée dans la cuisine et dans les toilettes du navire.

Le porte-avions Amiral Kouznetsov - Sputnik France
Le navire britannique qui surveillait les Russes en Méditerranée tombe en panne
Suite à la découverte de la bactérie, l’accès au porte-avions a été fermé à tous à l’exception des spécialistes dont la présence à bord était «vitale» pour le navire. Leurs efforts ont enfin permis de chasser le colibacille de l’embarcation. Une investigation a été lancée pour établir la source de la contamination du bâtiment.

Surnommé Ike, l’USS Dwight D. Eisenhower est un porte-avions à propulsion nucléaire de la classe Nimitz. Le navire fait partie des 11 porte-avions géants de l’US Navy.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала