Moscou, Téhéran et Ankara résisteront aux tentatives de saper la souveraineté de la Syrie

© Sputnik . Nina Zotina / Aller dans la banque de photosAstana Х
Astana Х - Sputnik France
Lors d’un nouveau tour des négociations sur le règlement syrien dans le cadre du format d’Astana, les pays garants du cessez-le-feu en Syrie se sont montrés résolus à protéger l’intégrité territoriale de ce pays en conflit.

Les pays garants du cessez-le-feu en Syrie (à savoir la Russie, l'Iran et la Turquie), à l'issue du dixième tour des négociations sur le règlement syrien dans le cadre du format d'Astana qui vient de s'achever à Sotchi, se sont dits prêts à résister aux intentions séparatistes qui sapent la souveraineté de la République arabe syrienne, peut-on lire dans la déclaration finale d'Astana-10 que s'est procuré Sputnik.

Переговоры о будущем Сирии в Астане - Sputnik France
Le processus d’Astana serait plus efficace avec la participation des pays occidentaux
«Les parties ont exprimé leur attachement à s'opposer aux intentions séparatistes dont l'objectif est de saper la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Syrie ainsi que la sécurité nationale dans les pays voisins», lit-on dans le document.

En outre, les parties en conflit en Syrie sont prêtes à lancer un projet pilote d'échange de prisonniers et de corps de victimes, selon le texte du projet de communiqué final de la rencontre.

Le processus d'Astana est un ensemble de rencontres multipartites entre différents acteurs de la guerre civile en Syrie. L'accord d'Astana a été signé le 4 mai 2017 par la Russie, l'Iran et la Turquie et porte sur la création de quatre zones de cessez-le-feu dans le pays. Ces dernières sont le fruit de ces séries de négociations.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала