Téhéran: «les USA ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes» quant à la situation avec l’Iran

© Sputnik . Vladimir Ostapkovitch / Aller dans la banque de photosMohammad Jawad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères
Mohammad Jawad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères - Sputnik France
«Les États-Unis ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes pour avoir refusé de participer puis décidé de se retirer des négociations», a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères, saluant par contre le succès des pourparlers de Téhéran avec l’UE, la Russie et la Chine qui ont abouti à l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, estime que les États-Unis ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes de ne pas être en mesure de reprendre les négociations avec Téhéran sur le PAGC (Plan d'action global commun) pour résoudre les différends.

«L'Iran et les États-Unis ont négocié pendant deux années. Nous avons conclu l'accord multilatéral unique, PAGC, avec l'UE /EU-3 [le groupe composé de l'Allemagne, de la France et du Royaume-Uni, ndlr], la Russie et la Chine. Les États-Unis ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes pour avoir refusé de participer puis décidé de se retirer des négociations», a-t-il écrit sur Twitter.

En outre, M.Zarif a appelé Washington à faire preuve de respect «envers les Iraniens et les obligations internationales».

L'actuel échange de piques entre Téhéran et Washington est motivé par la volonté de ce dernier d'obtenir que ses alliés cessent d'acheter du pétrole iranien.

Hassan Rohani, Président iranien - Sputnik France
L’Iran conditionne une rencontre avec Trump
Les relations entre les deux pays se sont détériorées depuis mai 2018, lorsque le Président américain a annoncé le retrait de son pays de l'accord sur le nucléaire iranien et a décidé d'imposer à nouveau des sanctions unilatérales à Téhéran. Cette décision a été contestée par la Russie, la Chine, l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni et l'UE, qui ont confirmé leur engagement en faveur de l'accord nucléaire.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала