Le tunnel de l’enfer : la panne du métro parisien vécue de l’intérieur

© Sputnik . Natalia Seliverstova / Aller dans la banque de photosmétro parisien
métro parisien - Sputnik France
Les passagers de la ligne 1 du métro de Paris ont passé plusieurs heures bloqués dans les rames, dans une intenable fournaise et peu d’informations. Une panne sur une rame de cette ligne automatisée a conduit à un incident et des centaines de passagers ont été évacués. Sputnik France était à l’épicentre de l’incident.

Qui n'a jamais rêvé de se retrouver sur les lieux de tournage du Train de l'enfer? Qui ne s'est pas demandé ce qui se passait dans les tunnels du métro parisien, une fois les portes fermées et les derniers passagers partis? Qui ne se souvient pas de Subway ou de Buffet froid, qui mettent en scène les ambiances inquiétantes du métro parisien?

​Sans l'avoir voulu, plusieurs centaines de passagers se sont retrouvés dans cette triste téléréalité… qui en fait, n'était que la réalité tout court… leur réalité… Vers 20 h hier soir, les rames de la ligne 1, automatisée, qui traverse tout Paris d'est en ouest, ont commencé par freiner dans les tunnels, pour finir par s'arrêter totalement. Un train entre les stations Saint-Paul et Bastille a totalement paralysé le trafic.

​«Messieurs (va savoir, pourquoi la voix d'un agent n'a jamais englobé les dames dans son rassurant message…) suite à un problème technique, les trains sont obligés de stationner quelques instants»- la prise en charge sonore a été rapide et incessante (l'annonce passait toutes les 20 à 30 secondes, au point de désespérer certains usagers par cette obsession de les gaver de messages type)… jusqu'à ce que deux (!) heures plus tard on voit enfin arriver un agent en chair et en os, pour aider les passagers à descendre sur les voies, dans la pénombre et la fournaise.

​Entre-temps, et avant cette évacuation, les passagers ont dû rester dans la chaleur (et pas qu'humaine) en l'absence totale de climatisation (coupure du courant oblige?), à gérer leur inquiétude et leurs petits problèmes de santé. Quelque cinq personnes ont dû être prises en charge pour un malaise, dont une femme enceinte.

​Tout est bien qui finit bien et, en plus, dès le petit matin, le directeur adjoint de la RATP Philippe Martin a reconnu l'insuffisance de l'information aux voyageurs pendant l'incident du 31 juillet au soir sur la ligne 1 du métro. Mais la fiabilité du système automatique de l'artère principale du métro parisien, qui dessert les points touristiques importants de la capitale, n'est pas infaillible, il suffit de se rappeler une panne «monstre» sur cette ligne en janvier 2016, un incident que la RATP avait aussi qualifié de «cas rarissime».

Ça fait réfléchir, puisque la ligne 4 sera également automatisée en 2022 et le futur métro du Grand Paris roulera aussi sans conducteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала