Algérie: affaire du bébé mort remis dans une boîte de carton, les autorités s’expriment

CC0 / jackmac34 / boite, image d`illustration
boite, image d`illustration - Sputnik France
L’enquête déclenchée par la direction de la santé de la wilaya d’Oran concernant l’affaire du bébé mort-né remis à son père dans une boite de carton dans un hôpital de la ville, a rendu ses résultats. L’enquête a réfuté les accusations de maltraitance du cadavre proférées à l’adresse des employés de la morgue de l’établissement sanitaire.

Les autorités sanitaires de la wilaya d'Oran, à l'ouest de l'Algérie, ont réagi au scandale ayant ébranlé l'Établissement hospitalier universitaire (EHU) de la ville, ou un bébé mort-né a été remis à son père dans une boite en carton, avait indiqué l'Algérie Presse Service (APS) dans son édition du 31 juillet.

Suite aux résultats de l'enquête diligentée par la direction de la santé de la wilaya d'Oran, faisant état d'une déformation des faits, l'affaire a été classée sans suite.

«Il s'agit d'une affaire qui a été gonflée par les réseaux sociaux», a déclaré Youcef Boukhari, chargé de communication de la Direction de la santé et de la population de la wilaya d'Oran.

L'enquête, selon le responsable, «a remis l'histoire dans son contexte, dont la vidéo [diffusée massivement sur les réseaux sociaux, ndlr] l'a complètement sortie».

une boîte en carton - Sputnik France
Un hôpital algérien rend le cadavre d’un enfant dans une boîte en carton à son père
Expliquant les faits tel qu'ils se sont déroulés, M.Boukhari a indiqué que «les vidéos de la caméra de surveillance dévoilent que [le père] a volontairement provoqué les employés de la morgue, proférant des insultes, ce qui explique, une certaine agressivité de leur part.»

Concernant la question du transfert des bébés morts à la naissance de la maternité à la morgue dans des boites en carton, le Dr.Mohamed Mansouri, le directeur général de l'EHU d'Oran, en a expliqué la raison. «Le transfert des bébés décédés de la maternité à la morgue dans des caisses en carton — des boîtes de médicaments en général — s'explique par un souci de discrétion. Car porter un bébé mort, enveloppé dans un linceul ou mis dans un cercueil, peut choquer les mamans qui viennent accoucher», a affirmé le responsable.

Alger - Sputnik France
Les opérateurs économiques polonais à l’assaut de l’Algérie
Une vidéo avait été publiée sur la Toile algérienne montrant des images ou on pouvait voir le personnel d'un hôpital de la ville d'Oran voulant rendre le corps sans vie d'un bébé dans une boîte de carton.

Choqué par le comportement «indigne» de «quelques employés» de l'hôpital, le père de l'enfant avait filmé la scène.

«Ce corps sans vie appartient à mon fils, comment avez-vous osé le traiter de cette façon ignoble et inhumaine (…) Que Dieu vous punisse», disait-il en s'adressant au personnel avant d'être poussé par ces derniers vers la sortie.

Une fois publiée, la vidéo de cette scène avait été largement vue sur Facebook, affolant les internautes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала