Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Google financerait un site influant l’opinion des hommes politiques importants

© AP Photo / Marcio Jose SanchezLe siège social de Google à Mountain View, en Californie
Le siège social de Google à Mountain View, en Californie - Sputnik France
S'abonner
Le géant américain Google finance un site qui contacte des hommes politiques et personnalités médiatiques dans le but de contrôler leurs décisions, a annoncé The Times s’appuyant sur ses propres investigations.

Le groupe OpenMedia, qui encourage le public à influencer l'opinion des hommes politiques et personnalités médiatiques en leur envoyant des messages automatiques, est soutenu financièrement par Google, a indiqué The Times après avoir mené une enquête.

Los íconos de las aplicaciones de Google y Gmail - Sputnik France
Dire adieu à Google c’est possible. Voici quelques astuces
En outre, souligne le quotidien britannique, le site est utilisé pour renforcer l'ampleur du soutien public aux politiciens qui adoptent une politique avantageuse envers la Silicon Valley.

D'après The Times, parmi les outils figurent des liens en un clic pour tweeter automatiquement et envoyer des e-mails aux personnalités les plus puissantes du monde politique. Ces moyens ont été récemment utilisés pour faire parvenir de nombreux messages aux députés européens pour les pousser à rejeter une loi européenne sur des droits d'auteurs plus stricts, précise le média.

«OpenMedia n'accepte pas des financements qui compromettent son indépendance organisationnelle, y compris les relations de financement capables d'influer sur notre objectif», a indiqué à The Times Laura Tribe, directrice exécutive de ce groupe.

Et d'ajouter:

«Nous recevons des contributions de diverses entreprises et organisations dont les buts correspondent aux nôtres. Google en fait partie.»

«En tant qu'un des nombreux donateurs, nous sommes transparents dans notre soutien au travail d'OpenMedia pour une campagne en faveur d'un Web ouvert, et nous respectons leur indépendance organisationnelle et éditoriale», a indiqué un porte-parole de Google contacté par des journalistes de The Daily Mail.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала