Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La science dément un mythe sur l’évolution de l’Homme

CC0 / RyanMcGuire / évolution
évolution - Sputnik France
S'abonner
Alors que certains scientifiques estiment que le gène FOXP2, lié au développement du langage, a joué un rôle important dans l’évolution humaine, des spécialistes américains viennent de démentir cette hypothèse par leur récente recherche.

Le gène FOXP2, lié au développement du langage ainsi qu'aux capacités d'apprendre les langues étrangères, n'a pas donné de privilèges aux représentants de l'Homo Sapiens dans l'évolution comme on le croyait précédemment, affirment des spécialistes américains dans un article publié dans la revue scientifique Cell.

la Terre - Sputnik France
Trois scénarios de l’évolution de notre civilisation révélés
Dans leur nouvelle étude, les chercheurs américains ont analysé les variantes génétiques différentes du gène FOXP2, ayant utilisé les informations sur les génomes tirés des bases de données Human Genome Diversity Panel (HGDP) et 1000 Genomes Project.

Au fil de leur analyse, ils ont détecté que si l'on étudie un individu sans prendre en considération ses origines, l'une de variantes de ce gène devient plus fréquente que les autres. En revanche, si l'on analyse des races humaines, on ne retrouve plus aucune différence.

D'après les scientifiques, ce phénomène peut être expliqué par le fait que lors de la migration des pays africains, certaines variantes de FOXP2 ont commencé à se répandre au-delà de ce continent.

civilisation maya - Sputnik France
Le mystère de la disparition de la civilisation maya n’en est plus un
Les spécialistes soulignent qu'une telle situation peut également être observée par rapport à certaines parties du génome humain. De plus, si le gène FOXP2 avait été affecté par la sélection naturelle, il serait alors devenu la seule partie de l'ADN avec cette répartition chez différents groupes de population.

Finalement, les scientifiques ont affirmé que les résultats de leur recherche ne signifient pas que des modifications dans la structure du gène n'étaient pas insignifiantes pour le développement du langage. Néanmoins, les spécialistes de la génétique seront désormais censés revoir le rôle de ce gène dans le processus de l'évolution humaine.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала