Les médias indiquent pourquoi un avion espagnol a tiré un missile de combat en Estonie

CC0 / USAF, Staff Sergeant Vince Parker / Missile AIM-120 AMRAAM (image d'illustration)
Missile AIM-120 AMRAAM (image d'illustration) - Sputnik France
Le tir de missile de combat par un chasseur espagnol Eurofighter en Estonie, qui aurait pu atteindre le territoire russe, serait dû à une erreur humaine, d’après le journal El Pais. Le missile n’a toujours pas été retrouvé.

Une erreur humaine aurait pu être à l’origine d’un tir de missile de combat AIM-120 AMRAAM effectué mardi après-midi par un chasseur espagnol Eurofighter Typhoon 2000 dans le sud de l’Estonie, a annoncé mercredi le journal espagnol El Pais se référant à une source militaire.

Alexeï Pouchkov, sénateur russe - Sputnik France
Tir de missile erroné: Tallinn devrait surveiller les «avions de l'Otan» la protégeant
Toutefois, la procédure de tir comprend plusieurs étapes, il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton, note le quotidien.

Les avions espagnols ont suspendu leurs missions de patrouilles dans l’espace aérien estonien suite à l’incident qui fait actuellement l’objet d’une enquête lancée par la Force aérienne estonienne, le département de l’aviation, l’Armée de l’air espagnole et des experts de l’Otan. Les Espagnols seront remplacés par des Portugais dans le ciel de la Baltique, a précisé le journal estonien Postimees, citant le ministre de la Défense Jüri Luik.

Le missile air-air AMRAAM est long de 3,7 mètres et de 18 cm de diamètre, il pèse 152 kg et contient entre 5 et 10 kg d’explosifs.

Le Premier ministre estonien Jüri Ratas a qualifié mercredi l’incident de «déplorable» dans un message sur Facebook, appelant les habitants du pays à ne pas essayer de retrouver le missile et à «ne pas le toucher».

Eurofighter Typhoon - Sputnik France
Un Eurofighter espagnol survolant l'Estonie tire par erreur un missile
Trois hélicoptères Robinson de l’armée estonienne recherchent le missile qui aurait pu tomber à une quarantaine de kilomètres au nord de Tartu.

Le commandant de la Force aérienne estonienne Riivo Valge a estimé que le missile aurait même pu atteindre le territoire russe.

D’après la Défense estonienne, le missile ayant une portée de 100 km devait s’autodétruire en vol, mais pour l’instant, il n’y a pas eu d’informations officielles sur sa destruction.

Le commandant Riivo Valge a annoncé mercredi que l’armée avait localisé son éventuel lieu de chute. Selon lui, les militaires ont repéré les traces d’une récente explosion dans un secteur de la réserve naturelle d’Endla, en Estonie centrale.

L'espace aérien estonien est protégé, dans un régime de rotation, par des avions de l'Otan depuis 2004, année d'adhésion de l'Estonie à l'Alliance.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала