Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Et non, le café pourrait ne pas être si bon pour la santé

CC0 / pixel2013 / café
café - Sputnik France
S'abonner
En se basant sur les dernières expérimentations, des chercheurs de l'université nationale de Séoul ont formulé une hypothèse selon laquelle une consommation élevée de café pourrait influencer le fonctionnement du cerveau humain et avoir un effet néfaste sur la santé.

Des chercheurs de l'université nationale de Séoul ont découvert qu'une consommation élevée de café pourrait influencer le fonctionnement du cerveau humain, relate le site d'information The West

Une machine à café - Sputnik France
La dose journalière de café bénéfique pour le cœur établie

Afin de prouver leur hypothèse, les scientifiques ont réalisé une étude. Ils ont scanné le cerveau de 162 personnes qui ont participé à cette expérience. Tous les participants avaient des âges et des modes de vie différents.

Du coup, les chercheurs ont constaté qu'une forte concentration de caféine dans l'organisme influençait l'activité de l'épiphyse, la partie du cerveau humain qui sécrète la mélatonine et joue donc un rôle essentiel dans la régulation des rythmes biologiques et, notamment, du sommeil.

Selon les neurobiologistes, une consommation régulière de café dans des portions importantes contribue à changer la structure de la glande pinéale, mène à une diminution de l'épiphyse ainsi que pourrait provoquer des problèmes associés au sommeil et des maladies du système cardiovasculaire.

Café - Sputnik France
Les bienfaits inattendus de l’odeur de café révélés
De plus, les scientifiques soulignent que le niveau de consommation de café, ainsi que la teneur de la boisson, avait été multipliés ces 30 dernières années. Dès 2015, les chercheurs ont enregistré un pic dans la demande mondiale de café qui peut se refléter sur la santé de tous les groupes de la population entre 18 et 65 ans.

Néanmoins, des chercheurs allemands ont montré que la caféine favorisait le mouvement d'une protéine régulatrice dans les mitochondries, la p27, améliorant leur fonction et protégeant les cellules cardiovasculaires. Selon eux, l'effet protecteur est obtenu avec une concentration équivalente à la consommation quotidienne de quatre tasses de café.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала