Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ankara confirme sa volonté de passer aux devises nationales dans ses échanges avec Moscou

© Sputnik . Anton Denisov / Aller dans la banque de photosAnkara
Ankara - Sputnik France
S'abonner
La Turquie entend utiliser les devises nationales dans le commerce avec la Russie et élargir cette pratique à d’autres pays pour résister à la pression du dollar, a annoncé mercredi le porte-parole du Président turc.

Le Kremlin de Moscou - Sputnik France
Le Kremlin dit soutenir l'utilisation des monnaies nationales dans le commerce bilatéral
Ankara est prêt à accepter la proposition russe d'utiliser les monnaies nationales dans le commerce entre la Russie et la Turquie.

«Nous discutons d'un transition vers l'utilisation des monnaies nationales non seulement avec la Russie et la Chine, mais aussi avec d'autres pays. Ce n'est pas une initiative exclusive de la Turquie. Dans d'autres pays, il y a eu une réaction aux attaques américaines», a déclaré le 15 août Ibrahim Kalin, porte-parole du Président turc.

Selon lui, la diminution du rôle du dollar dans le commerce international peut devenir une tendance durable.

«Beaucoup de pays résistent à la pression du dollar américain comme un moyen de coercition politique et économique, et nous voyons que la demande pour des paiements en devises nationales entre différents pays augmente», a-t-il ajouté.

Turkish President Recep Tayyip Erdogan delivers a speech during the Living Human Treasures award ceremony at the Bestepe National Congress and Culture Centre in Ankara on November 3, 2016 - Sputnik France
Sanctions US contre la Turquie: Erdogan contre-attaque
Le 13 août, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a annoncé que Moscou cherchait à utiliser les monnaies nationales dans le commerce avec la Turquie après la déclaration de Recep Tayyip Erdogan sur l'intention de la partie turque de passer à sa devise nationale pour ses échanges avec ses plus importants partenaires économiques.

Auparavant, le Président Trump avait annoncé une hausse des taxes à l'importation sur l'acier et l'aluminium turcs, désormais respectivement de 50% et 20% en réponse à la détention du pasteur américain Anrew Brunson accusé de participation à la tentative de coup d'État en 2016 en Turquie. Ankara a à son tour augmenté ses droits de douane de 120% sur les véhicules de tourisme, de 140% sur les boissons alcoolisées et de 60% sur le tabac.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала