Des sanctions US frappent une entité et un citoyen russes à cause de Pyongyang

De nouvelles sanctions des États-Unis ont frappé un entrepreneur russe et trois personnes morales basées en Russie, Chine et à Singapour dans le cadre du paquet de sanctions visant la Corée du Nord.

Washington a élargi la liste des mesures restrictives contre la Corée du Nord y intégrant également trois personnes morales basées en Russie, Chine et à Singapour et une personne physique russe, annonce le département américain du Trésor dans un communiqué.

Désormais, le paquet de sanctions concerne l'entreprise russe Profinet et son PDG Vassili Koltchanov, ainsi que le groupe chinois Dalian Sun Moon Star International Logistics Trading CO et une société basée à Singapour SINSMS PTE. LTD. En cela, dans la liste avaient été inscrites la Rossiya Bank, la Banque industrielle d'épargne, les banques Roubliov et Severni Kredit et la Banque nationale commerciale de Russie (RNKB).

«Le département américain du Trésor continuera d'appliquer les sanctions contre la Corée du Nord et prendra des mesures pour déterminer et bloquer les sociétés, ports et navires qui contribuent aux livraisons illégales et aux flux de fonds réguliers en Corée du Nord», est-il indiqué dans le communiqué du secrétaire du Trésor, Steven Mnuchin.

Donald Trump et Kim Jong Un - Sputnik France
Pour Pyongyang les propositions US sur la dénucléarisation sont des offres de «gangsters»
Les conséquences des violations de ces sanctions resteront en vigueur jusqu'à ce que nous arrivions à la dénucléarisation finale et complète de la Corée du Nord, a-t-il encore ajouté.

Auparavant, les États-Unis ont frappé de sanctions la banque russe Agrosoyouz dans le cadre des mesures dirigées contre la Corée du Nord. Le département du Trésor des États-Unis a cité en guise d'explication les «longues relations» entre cette banque et la Corée du Nord. Les sanctions ont également concernées la société chinoise Dandong Zhongsheng Industry & Trade et la Korea Ungum Corporation nord-coréenne.

Le premier sommet américano-nord-coréen a réuni, le 12 juin à Singapour, Donald Trump et Kim Jong-un. Les deux hommes ont signé un document par lequel Washington s'engage à donner des garanties de sécurité à la Corée du Nord tandis que Pyongyang réaffirme son attachement à une «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала