Merkel: le sommet Allemagne-France-Russie-Turquie sur la Syrie peut avoir du sens

© Sputnik . Alexei Witwizkij / Aller dans la banque de photosAngela Merkel
Angela Merkel - Sputnik France
Les entretiens au sommet entre l’Allemagne, la France, la Russie et la Turquie sur la Syrie peuvent avoir du sens, si ce sommet est correctement préparé, d'après la chancelière allemande Angela Merkel.

Le sommet Allemagne-France-Russie-Turquie consacré au règlement de la situation en Syrie peut avoir de l'intérêt, a déclaré vendredi la chancelière allemande Angela Merkel.

«La rencontre selon la formule Allemagne-France-Turquie-Russie peut avoir du sens. Elle doit être bien préparée, voilà pourquoi aucune date n'a encore été fixée. Nous organiserons une rencontre préparatoire au niveau des conseillers avant de décider s'il faut tenir ce sommet», a indiqué Mme Merkel devant les journalistes.

Moscou - Sputnik France
Moscou prêt à participer au sommet sur la Syrie avec la France, l’Allemagne et la Turquie
Selon Mme Merkel, le sommet sur la Syrie sera au nombre des sujets qu'elle évoquera samedi au cours de sa rencontre avec le Président Poutine.

Le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, a annoncé vendredi que Vladimir Poutine et les membres du Conseil de sécurité russe s'étaient penchés sur les sujets qui pourraient être au menu des entretiens le 18 août avec Angela Merkel, notamment sur le dossier syrien et l'Ukraine.

Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé lundi qu'un sommet à quatre sur la Syrie avec l'Allemagne, la France, la Russie et la Turquie était «prévu dans un avenir proche». La question syrienne a été au menu de l'entretien téléphonique que Vladimir Poutine et Emmanuel Macron ont eu le 10 août dernier.

En juillet dernier, le Président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que l'Allemagne, la France, la Russie et la Turquie tiendraient un sommet le 7 septembre prochain. Selon lui, les discussions porteront sur la Syrie et d'autres dossiers régionaux. Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov a indiqué à Sputnik que les dirigeants des quatre pays pourraient formuler de nouvelles idées sur le règlement de la crise syrienne.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала