Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le renseignement britannique soupçonné d'espionnage contre l'UE dans le cadre du Brexit

© AFP 2021 JUSTIN TALLISA man waves both a Union flag and a European flag together on College Green outside The Houses of Parliament at an anti-Brexit protest in central London on June 28, 2016.
A man waves both a Union flag and a European flag together on College Green outside The Houses of Parliament at an anti-Brexit protest in central London on June 28, 2016. - Sputnik France
S'abonner
De hauts fonctionnaires bruxellois sont inquiets après que Londres a pris possession de documents importants sur le Brexit dans les heures suivant leurs présentations à Bruxelles, venant à se demander par quels moyens cela a été rendu possible.

Les services secrets britanniques sont soupçonnés par des fonctionnaires de l'UE de les avoir espionnés. L'hypothèse a été soumise après que le Royaume-Uni a obtenu des documents sensibles concertant le Brexit seulement quelques heures après leur présentation en réunion le 5 juillet à Bruxelles, écrit The Daily Telegraph.

People wear Union flag-themed hats as they look at the Elizabeth Tower, better known as Big Ben, near the Houses of Parliament in London on January 17, 2017. - Sputnik France
Brexit: un «serial entrepreneur» voudrait défaire le vote populaire

Selon une source du quotidien, Sabine Weyand, l'adjointe du négociateur en chef en charge du Brexit pour l'UE, Michel Barnier, aurait dit aux fonctionnaires participant à la réunion du «Groupe de travail Article 50» du Conseil européen qui s'est tenue le 13 juillet que le renseignement britannique aurait pu infiltrer leurs réunions.

Sinon, il est difficile d'expliquer comment les négociateurs britanniques ont pris connaissance du contenu de cette présentation «politiquement explosive» transmise aux fonctionnaires européennes, le 5 juillet, soit un jour avant que Theresa May ne convoque son gouvernement pour les pourparlers de Chequers sur le Brexit.

La présentation contiendrait des évaluations économiques «très négatives» du projet britannique de rester dans le marché unique européen seulement pour les biens physiques et d'en sortir pour les autres domaines.

Quoiqu'il en soit, dans les heures qui ont suivi la présentation, Londres avait fait pression «au plus haut niveau» pour empêcher la Commission européenne de dévoiler les slides de la présentation, qui auraient pu être interprétées comme une attaque préventive contre le projet de Theresa May.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала