Bachar el-Assad se prononce sur le statut international de l’Ossétie du Sud

© Sputnik / Aller dans la banque de photosTskhinval, le jour du 10e anniversaire de la reconnaissance de l'Ossétie du Sud par la Russie
Tskhinval, le jour du 10e anniversaire de la reconnaissance de l'Ossétie du Sud par la Russie - Sputnik France
A l’occasion du 10e anniversaire de la reconnaissance par la Russie de l’indépendance de l’Ossétie du Sud par rapport à la Géorgie, le Président syrien s’est exprimé sur la position que cette république caucasienne doit occuper sur la scène internationale.

La Syrie préconise le renforcement de la position de l’Ossétie du Sud au niveau international, a indiqué le Président syrien Bachar el-Assad dans un message de salutation envoyé à Tskhinval à l’occasion du 10e anniversaire de la reconnaissance par Moscou de l’Ossétie du Sud.

«Nous souhaitons que l’Ossétie du Sud renforce sa position sur la scène internationale  pour contribuer à la promotion de la justice dans le monde entier», lit-on dans le message du Président dont lecture a été donnée par l’ambassadeur syrien en Russie Riad Haddad.

Председатель правительства России Дмитрий Медведев во время интервью газете «Коммерсантъ» - Sputnik France
La guerre des 5 jours en Ossétie du Sud: «la Russie a obtenu le plus important, la paix»
Selon M.Assad, l’Ossétie du Sud a agi comme un État indépendant dans la lutte contre ses ennemis et est devenue un exemple pour ceux qui aspirent à la liberté, à l’indépendance et à la souveraineté.

En juillet dernier, le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem et son homologue sud-ossète Dmitri Medoev ont signé à Damas un accord sur l’établissement de relations diplomatiques entre les deux pays. Le Président sud-ossète s’est ensuite rendu en Syrie en visite officielle et a signé un accord d’amitié et de coopération avec le Président Assad.

Moscou a reconnu la souveraineté de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, une autre république autoproclamée sur le territoire géorgien, le 26 août 2008, deux semaines après l’agression géorgienne contre l’Ossétie du Sud.

Damas - Sputnik France
Damas reconnaît l'Ossétie du Sud: un «acte profondément réfléchi»
Dans la nuit du 7 au 8 août 2008, le jour de l'ouverture des Jeux olympiques d'été de Pékin, les troupes géorgiennes ont attaqué la province sécessionniste d'Ossétie du Sud, détruisant une partie de la capitale Tskhinval et tuant plusieurs représentants des forces de maintien de la paix de la CEI et de nombreux civils. 

Défendant les habitants de l'Ossétie du Sud, dont bon nombre avait la citoyenneté russe, ainsi que les soldats de la paix déployés dans la république, la Russie y a envoyé des troupes pour repousser l'agression géorgienne. Après cinq jours de combat, les militaires géorgiens ont été repoussés de la région. 

Les responsables russes ont déclaré plusieurs fois que la reconnaissance de l'indépendance des deux républiques reflétait les réalités actuelles et qu'elle était «sans appel». Après la Russie, l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud ont été reconnues par le Nicaragua, le Venezuela, la Syrie, ainsi que Nauru et Tuvalu.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала