Service militaire: au tour du Maroc d’imposer des tests de virginité aux femmes?

© AFP 2022 ABDELHAK SENNAUn bataillon de soldates marocaines en parade
Un bataillon de soldates marocaines en parade - Sputnik France
Les femmes marocaines qui seront appelées à accomplir le service militaire seraient soumises, à l’entrée, à un test de virginité, à l’instar de l'Indonésie. C’est ce qu’a rapporté le site espagnol lasexta.com, le 30 août. Les autorités marocaines n’ont pas encore commenté cette information.

La jeunesse marocaine a été prise au dépourvu par le Conseil des ministres du 20 août, présidé par le Roi lui-même, et prévoyant le rétablissement de la conscription des jeunes, hommes et femmes, âgés de 19 à 25 ans, pendant 12 mois. Cependant, sa surprise serait d'autant plus grande si l'information faisant état d'obligation pour les femmes de présenter un certificat de virginité s'avérait vraie. Une information à prendre avec des pincettes, selon le site Le 360.

In this May 14, 2006 file photo, Moroccan Army soldiers parade during celebrations to mark the 50th anniversary of the Moroccan Royal Armed Forces. - Sputnik France
Service militaire au Maroc, une mesure sociale… et très politique
«Le Maroc soumettra à un test de virginité les femmes avant d'entrer dans le service militaire obligatoire», a rapporté, le 30 août, le site internet de la chaîne de télévision espagnole lasexta.com.

«Si la femme n'est pas vierge, sa famille sera informée afin qu'elle ne puisse pas dire qu'elle a été violée par l'armée», a précisé le site.

Commentant cette information, le site marocain Le 360 a affirmé dans son édition du 30 août «qu'aucune disposition dans le projet de loi sur le service militaire, dont le site détient une copie, n'impose une telle mesure».

Le roi du Maroc Mohammed VI et le Président Emmanuel Macron à Rabat - Sputnik France
Relations France-Maroc: «nouveau coup de froid» à cause de l’affaire Gallay?
Selon ce média, cette mesure, si elle était imposée, risquerait de déclencher une grande polémique sur la scène publique. Les premiers qui sortiront de leurs gonds seront les défenseurs des droits des femmes et de l'égalité des sexes. Ils ne manqueraient pas, selon lui, de dénoncer la «discrimination» entre les deux sexes, s'interrogeant- du reste légitimement- «pourquoi les femmes et pas les hommes?».

Pour d'autres, la mise en application d'une telle mesure porterait atteinte à la vie privée de la population, en faisant jouer à l'armée marocaine le rôle de délateur.

En 2015, Human Rights Watch a demandé à l'armée indonésienne d'arrêter les tests de virginité à celles qui souhaitent devenir soldat. En décembre 2011, l'Egypte a interdit à l'armée de pratiquer des «tests de virginité» sur les candidates souhaitant devenir soldat.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала