Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les avions-radars russes A-50U, une menace mortelle pour l’aviation US?

© Sputnik . Vitali Belooussov / Aller dans la banque de photosAvion-radar russe A-50U
Avion-radar russe A-50U - Sputnik France
S'abonner
L’armée russe devrait se doter de deux avions-radars modernisés A-50U d’ici à la fin de l’année 2018. Le magazine américain Military Watch Magazine qualifie ces appareils de menace mortelle et explique pourquoi.

Репетиция парада Победы в подмосковном Алабине - Sputnik France
Un avion-espion russe ultramoderne dans le ciel syrien
Les avions russes de détection et de commandement aéroporté A-50U, dont le parc devrait augmenter en 2018, sont très dangereux, surtout lorsqu’ils utilisent les missiles Vympel ou Kh-35, écrit le magazine américain Military Watch Magazine.

«Le A-50 peut contrôler jusqu'à 10 avions de combat simultanément et constitue une menace particulièrement mortelle lorsqu’il est combiné aux missiles air-air à longue portée russes R-33 et R-37 [Vympel, ndlr] ou aux missiles de croisière comme le Kh-35», indique le magazine.

Les A-50U aux systèmes électroniques fortement modifiés peuvent détecter des cibles aériennes à 650 km de distance et surveiller jusqu’à 150 cibles volantes à la fois, rappelle le magazine. Ces appareils peuvent aussi mener des missions de reconnaissance et coordonner les attaques contre des cibles au sol à une distance de plus de 300 km. 

Cette année, deux nouveaux avions A-50U seront livrés à l’armée de l’air, d’après le ministère russe de la Défense. Les «radars volants» de ce type ont déjà fait leurs preuves lors de l’opération antiterroriste russe en Syrie. Selon Military Watch Magazine, les A-50U auraient surveillé les avions occidentaux opérant dans l’espace aérien syrien et leurs données auraient été utiles aux Forces aérospatiales russes.

Un Iliouchine Il-76MD-90A - Sputnik France
Le «radar volant» russe A-100 effectue son premier vol
Conçus à l’époque soviétique, les A-50 doivent progressivement céder leur place à de nouveaux appareils, les A-100. Les médias ont récemment annoncé qu’un A-100 était prêt à passer ses essais d’homologation. 

L’avion est doté d’un nouveau radar polyvalent à antenne active et de turboréacteurs PS-90A-76 plus puissants. L’armée russe devrait recevoir les A-100 d’ici à 2020, en même temps que les nouveaux chasseurs Sukhoi Su-57 et MiG-35.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала