Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Trump met la Russie en garde contre une possible «erreur» grave en Syrie

© Sputnik . Mikhail Voskresensky / Aller dans la banque de photosSyrie
Syrie - Sputnik France
S'abonner
Une opération visant à libérer le gouvernorat d’Idlib pourrait se traduire par une «erreur humanitaire», a déclaré le locataire de la Maison-Blanche. Moscou indique, à son tour, que personne n’est intéressé par des actions militaires capables d’entraîner des pertes humaines parmi les civils.

Le Président américain a déclaré qu'une possible opération de l'armée syrienne dans le gouvernorat d'Idlib serait une «erreur humanitaire grave», en prévenant Moscou et Téhéran de ne pas la commettre.

«Le Président syrien Bachar el-Assad ne doit pas imprudemment attaquer le gouvernorat d'Idlib. Les Russes et les Iraniens commettraient une erreur humanitaire grave en participant à cette possible tragédie humaine. Des centaines de milliers de personnes peuvent être tuées. Ne le laissez cela pas arriver!», a-t-il écrit sur sa page Twitter.

Le gouvernorat d'Idlib reste toujours entre les mains des terroristes qui en profitent pour attaquer les militaires russes et syriens.

Province d'Idlib - Sputnik France
Idlib: l'armée syrienne compterait sur l'aviation et les missiles iraniens
Auparavant, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Oleg Syromolov avait indiqué que personne n'était intéressé des actions militaires capables d'entraîner des pertes humaines parmi les civils à Idlib.

Sergueï Lavrov avait également fait remarquer qu'il était particulièrement important de faire la distinction dans la zone de désescalade d'Idlib entre l'opposition armée prête à dialoguer avec le gouvernement et les terroristes du Front al-Nosra* et d'autres organisations reconnues comme terroristes par le Conseil de sécurité des Nations unies. Selon lui, Damas a le droit «d'enrayer et d'éliminer la menace terroriste sur son territoire».

Ces derniers temps la tension autour du gouvernorat d'Idlib s'est accentuée. Selon le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov, les États-Unis, conjointement avec la France et le Royaume-Uni, envisagent un nouveau bombardement en Syrie au motif de l'utilisation par Damas d'armes chimiques.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала