Ce formidable monde sauvage: les finalistes du Wildlife Photographer of the Year

Le jury du concours international de photographie Wildlife Photographer of the Year organisé par le Musée d’histoire naturelle de Londres a dévoilé la sélection des finalistes.

Retrouvez les clichés les plus expressifs de la nature sauvage dans ce diaporama réalisé par Sputnik.

© Photo Isak Pretorius/Wildlife Photographer of the YearIsak Pretorius a capté cette lionne se reposant après la chasse dans le parc national Luangwa, en Afrique du Sud.
Ce formidable monde sauvage: les finalistes du Wildlife Photographer of the Year - Sputnik France
1/14
Isak Pretorius a capté cette lionne se reposant après la chasse dans le parc national Luangwa, en Afrique du Sud.
© Photo Tony Wu/Wildlife Photographer of the YearPour suivre la vie du Labre à tête de mouton asiatique, Tony Wu s’est rendu sur l’île de Sado, au Japon. Le cliché s’appelle Looking for love (En quête d’amour).
Ce formidable monde sauvage: les finalistes du Wildlife Photographer of the Year - Sputnik France
2/14
Pour suivre la vie du Labre à tête de mouton asiatique, Tony Wu s’est rendu sur l’île de Sado, au Japon. Le cliché s’appelle Looking for love (En quête d’amour).
© Photo Christian Wappl/Wildlife Photographer of the YearLa luciole photographiée par l’Autrichien Christian Wappl avertit les autres animaux d’un danger grâce à sa piste luisante.
Ce formidable monde sauvage: les finalistes du Wildlife Photographer of the Year - Sputnik France
3/14
La luciole photographiée par l’Autrichien Christian Wappl avertit les autres animaux d’un danger grâce à sa piste luisante.
© Photo Sue Forbes/Wildlife Photographer of the YearSue Forbes a réussi à capter un Fou à pieds rouges persécutant sa proie.
Ce formidable monde sauvage: les finalistes du Wildlife Photographer of the Year - Sputnik France
4/14
Sue Forbes a réussi à capter un Fou à pieds rouges persécutant sa proie.
© Photo Adam Hakim Hogg/Wildlife Photographer of the YearLe photographe malaisien Adam Hakim Hogg a intitulé son cliché The Victor (Vainqueur). Il a vu ce lézard corné se battre sur une route contre un diplopode venimeux. Le combat était à tel point fascinant que le photographe a laissé sa caméra et ne l’a reprise qu’après la victoire du lézard. Adam s’est approché du vainqueur en rampant et l’a photographié à la hauteur de ses yeux.
Ce formidable monde sauvage: les finalistes du Wildlife Photographer of the Year - Sputnik France
5/14
Le photographe malaisien Adam Hakim Hogg a intitulé son cliché The Victor (Vainqueur). Il a vu ce lézard corné se battre sur une route contre un diplopode venimeux. Le combat était à tel point fascinant que le photographe a laissé sa caméra et ne l’a reprise qu’après la victoire du lézard. Adam s’est approché du vainqueur en rampant et l’a photographié à la hauteur de ses yeux.
© Photo Antonio Fernandez /Wildlife Photographer of the YearForest on a tree (La forêt sur un arbre) par l’Espagnol Antonio Fernandez.
Ce formidable monde sauvage: les finalistes du Wildlife Photographer of the Year - Sputnik France
6/14
Forest on a tree (La forêt sur un arbre) par l’Espagnol Antonio Fernandez.
© Photo Tertius A Gous/Wildlife Photographer of the YearThe meerkat mob (Une foule de suricates) par le photographe sud-africain Tertius A Gous. Lorsque le cobra a levé la tête et s’est dirigé vers deux petits suricates, la meute s’est précipitée à leur secours.
Ce formidable monde sauvage: les finalistes du Wildlife Photographer of the Year - Sputnik France
7/14
The meerkat mob (Une foule de suricates) par le photographe sud-africain Tertius A Gous. Lorsque le cobra a levé la tête et s’est dirigé vers deux petits suricates, la meute s’est précipitée à leur secours.
© Photo Emily Garthwaite /Wildlife Photographer of the YearLes ours malais sont les plus petits au monde. Ils passent la plupart de leur vie sur les arbres en mangeant des fruits et des larves. Emily Garthwaite a capté ces animaux menacés de disparition dans un zoo indonésien.
Ce formidable monde sauvage: les finalistes du Wildlife Photographer of the Year - Sputnik France
8/14
Les ours malais sont les plus petits au monde. Ils passent la plupart de leur vie sur les arbres en mangeant des fruits et des larves. Emily Garthwaite a capté ces animaux menacés de disparition dans un zoo indonésien.
© Photo Theo Bosboom/Wildlife Photographer of the YearLa simple beauté des algues sur le sable a d’abord fasciné le photographe néerlandais Theo Bosboom, puis le jury du concours Wildlife Photographer of the Year.
Ce formidable monde sauvage: les finalistes du Wildlife Photographer of the Year - Sputnik France
9/14
La simple beauté des algues sur le sable a d’abord fasciné le photographe néerlandais Theo Bosboom, puis le jury du concours Wildlife Photographer of the Year.
© Photo Nicholas Dyer /Wildlife Photographer of the YearAhead in the game, par Nicholas Dyer (Royaume-Uni).
Ce formidable monde sauvage: les finalistes du Wildlife Photographer of the Year - Sputnik France
10/14
Ahead in the game, par Nicholas Dyer (Royaume-Uni).
© Photo Greg Lecoeur /Wildlife Photographer of the Year Le photographe français Greg Lecoeur a pris son cliché Life among litter dans l’océan.
Ce formidable monde sauvage: les finalistes du Wildlife Photographer of the Year - Sputnik France
11/14
Le photographe français Greg Lecoeur a pris son cliché Life among litter dans l’océan.
© Photo Julius Kramer/Wildlife Photographer of the Year Kitten combat, par Julius Kramer. La photo est prise dans une forêt bavaroise.
Ce formidable monde sauvage: les finalistes du Wildlife Photographer of the Year - Sputnik France
12/14
Kitten combat, par Julius Kramer. La photo est prise dans une forêt bavaroise.
© Photo Valter Bernardeschi/Wildlife Photographer of the Year Ayant rencontré ces morses aux alentours de Spitsberg, le photographe italien Valter Bernardeschi n’a pas hésité à plonger dans l’eau glacée pour faire ce cliché impressionnant.
Ce formidable monde sauvage: les finalistes du Wildlife Photographer of the Year - Sputnik France
13/14
Ayant rencontré ces morses aux alentours de Spitsberg, le photographe italien Valter Bernardeschi n’a pas hésité à plonger dans l’eau glacée pour faire ce cliché impressionnant.
© Photo Adrian Bliss/Wildlife Photographer of the Year Le photographe britannique Adrian Bliss a vu ce renard dans une classe d’école abandonnée à Pripiat, devenue une ville-fantôme après la catastrophe de Tchernobyl de 1986.
Ce formidable monde sauvage: les finalistes du Wildlife Photographer of the Year - Sputnik France
14/14
Le photographe britannique Adrian Bliss a vu ce renard dans une classe d’école abandonnée à Pripiat, devenue une ville-fantôme après la catastrophe de Tchernobyl de 1986.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала