Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Résultat d'un combat imaginé entre un bâtiment US et un navire de combat russe

© Sputnik . Pavel Lvov / Aller dans la banque de photosLe croiseur nucléaire russe Piotr Veliki
Le croiseur nucléaire russe Piotr Veliki - Sputnik France
S'abonner
Évoquant le récent article paru dans The National Interest sur un éventuel combat entre un cuirassé de classe Iowa et un navire de combat de la classe Kirov, un expert militaire russe a déclaré que l'auteur de l'article n'avait «qu'une très vague idée» des armements russes et que ses affirmations relevaient «de la science-fiction».

Un expert militaire russe est revenu sur l'article de The National Interest dans lequel un journaliste a proposé un scénario d'une bataille navale démesurée entre le croiseur russe Kirov et le cuirassé américain USS Iowa. Alexeï Leonkov est formel: l'auteur de l'article «n'a qu'une très vague idée» du potentiel des armements russes.

«Il est évident que l'auteur de l'article ne connaît pas la tactique navale soviétique, mais il s'avère également qu'il n'a qu'une très vague idée du potentiel des armements dont sont dotés nos bâtiments», a-t-il indiqué, cité par le magazine Zvezda.

Il a rappelé que les systèmes de missiles Kalibr avaient d'ores et déjà prouvé leur efficacité en Syrie. Or la Russie dispose également de missiles Kalibr mer-mer et air-mer dans leur version anti-sous-marin, a-t-il noté.

«L'auteur de l'article [Kyle Mizokami, ndlr] essaie de convaincre le lecteur que le canon principal de l'Iowa sera plus meurtrier que les missiles de croisière antinavire russes Granit affirmant que ces derniers seront abattus par les systèmes de défense Phalanx CIWS. Je peux le dire tout de suite: cela relève de la science-fiction!», a souligné Alexeï Leonkov.

Croiseur russe lance-missiles à propulsion nucléaire de classe Kirov (projet 1144) - Sputnik France
Le choc des titans russe et américain sur les mers imaginé
En effet, a-t-il indiqué, les Granit sont tirés en essaim et sont capables de choisir leur cible grâce à un système d'échanges de données.

«Le commandement des forces navales russes ne se fait pas d'illusions au sujet de batailles navales et ne joue pas à des jeux navals en réalité virtuelle. Nous avons un seul critère de vérité, la pratique», a fait remarquer l'expert.

L'observateur de The National Interest avait proposé dans l'édition du 14 août un scénario de bataille navale démesurée entre le croiseur russe Kirov et le cuirassé américain USS Iowa.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала