L’Allemagne devrait-elle se joindre aux frappes en Syrie? Le SPD répond

Alors que le gouvernement allemand se pencherait actuellement sur un éventuel emploi de ses chasseurs contre l’armée gouvernementale syrienne, la présidente du Parti social-démocrate allemand, Andrea Nahles, a déclaré que son parti «n'accepterait pas que l'Allemagne rejoigne la guerre en Syrie», peut-on lire sur Deutsche Welle.

Le Parti social-démocrate (SPD), plus vieux parti politique d'Allemagne, s'est catégoriquement opposé à la possibilité de recourir aux chasseurs-bombardiers allemands Tornado dans d'éventuelles opérations militaires contre l'armée du Président syrien Bachar el-Assad, a annoncé la présidente du SPD Andrea Nahles, citée par la plateforme informatique Deutsche Welle.

Le Parti social-démocrate forme notamment une grande coalition avec le parti CDU de la chancelière fédérale Angela Merkel.

«Le SPD n'acceptera pas que l'Allemagne rejoigne la guerre en Syrie, ni au parlement ni au gouvernement», a déclaré Mme Nahles.

Selon le journal Bild, la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, a donné l'ordre d'étudier la question de la participation du pays à d'éventuelles frappes de l'alliance formée par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni contre les forces gouvernementales syriennes en cas d'une utilisation d'armes chimique dans le gouvernorat d'Idlib.

Avions Tornado - Sputnik France
Berlin pourrait se joindre aux frappes de Washington, Londres et Paris en Syrie
Une demande appropriée a été adressée à Berlin par Washington et des négociations préliminaires sur le sujet se sont tenues la semaine dernière au sein du ministère allemand, a fait remarquer le média.

La chancelière allemande Angela Merkel avait précédemment exclu à plusieurs reprises toute possibilité de participation du pays aux opérations militaires en Syrie. Dans une interview accordée récemment à RTL, elle aurait explicitement exprimé son soutien à l'opération militaire russe en Syrie, notamment dans la lutte contre les groupements de mercenaires à Idlib, avait relaté Deutsche Wirtschaftsnachrichten (DWN).

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала