Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’Église orthodoxe russe met en garde contre une effusion de sang en cas de schisme

© Sputnik . Stringer / Aller dans la banque de photosКиево-Печерская лавра.
Киево-Печерская лавра. - Sputnik France
S'abonner
Si l’Église orthodoxe ukrainienne, autoproclamée et reconnue par aucune Église orthodoxe dans le monde, obtient l’indépendance, les démarches qu’entreprendront les scissionnistes sont imprévisibles, estime le métropolite Illarion, évoquant le pire des scénarios.

Le métropolite russe Illarion a mis en garde contre les conséquences d'un schisme au sein de l'Église orthodoxe russe, auquel risque de mener la reconnaissance de l'Église orthodoxe ukrainienne par le patriarcat de Constantinople.

«Nous pouvons nous attendre à tout, à ce que les scissionnistes prennent sous leur contrôle d'importants monastères tels que la Laure des Grottes de Kiev ou la Laure de Potchaïv. Les orthodoxes se mettront alors à défendre ces lieux saints et une effusion de sang pourrait avoir lieu», a-t-il indiqué.

Cathedral of Christ the Savior in Moscow - Sputnik France
Exarques de Constantinople à Kiev: l’Église orthodoxe russe hors frontières indignée
L'Église orthodoxe russe a annoncé vendredi avoir rompu une partie de ses liens avec le patriarcat de Constantinople, auquel elle reproche de vouloir reconnaître une Église orthodoxe ukrainienne indépendante de Moscou.

Il existe en Ukraine une Église rattachée à Moscou et une autre fidèle au patriarcat de Kiev, autoproclamée après l'indépendance de ce pays en 1992 et qui n'est reconnu jusqu'à présent par aucune Église orthodoxe dans le monde.

Cathedral of Christ the Savior in Moscow - Sputnik France
Exarques de Constantinople à Kiev: l’Église orthodoxe russe hors frontières indignée
Le patriarche de Constantinople, Bartholomée, n'a pas annoncé officiellement sa décision de reconnaître une Église autocéphale en Ukraine, mais cette perspective est absolument rejetée pour le patriarcat de Moscou.

Le Saint-Synode a annoncé dans un communiqué que le Patriarcat de Moscou ne participerait plus aux assemblées épiscopales, aux commissions et structures présidées par des représentants du Patriarcat de Constantinople. Par ailleurs, dans leur liturgie, les églises sous le contrôle de Moscou ne prieront plus pour le Patriarche de Constantinople.

Le Patriarcat de Moscou a menacé de complètement rompre avec Constantinople si ces «activités anticanoniques» se poursuivaient.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала