«À glacer le sang»: le lance-roquettes multiple russe Ouragan met en émoi les médias

© Sputnik . Vitaliy Ankov / Aller dans la banque de photosThe BM-27 Uragan self-propelled multiple rocket launcher system during a military exercise of artillery units of the 5th Army at the Sergeyevsky training ground in the Primorye Territory.
The BM-27 Uragan self-propelled multiple rocket launcher system during a military exercise of artillery units of the 5th Army at the Sergeyevsky training ground in the Primorye Territory. - Sputnik France
C’était l’une des armes exposées lors des exercices Vostok 2018, qui a impliqué 300.000 soldats, 1.000 avions, 36.000 véhicules blindés et deux flottes navales: les lance-roquettes multiples BM-27 Ouragan a attiré l’attention des médias britanniques lors de ces exercices d’envergure.

Le tabloïd britannique The Sun a commenté la vidéo du lance-roquettes multiple BM-27 Ouragan en action sur le polygone de Tsygol lors des exercices Vostok 2018. Le média a qualifié le tir de cette machine militaire d'impressionnant et son action en général de «à glacer le sang».

En particulier, les journalistes du tabloïd ont été impressionnés par sa cadence de tirs, notant que ce véhicule de 20 tonnes tire deux roquettes de 280 kilos par seconde:

«Des images terrifiantes ont montré cette machine de guerre de 20 tonnes tirer des missiles de 280 kg à un rythme impressionnant de deux par seconde», écrit le tabloïd.

L'Ouragan, développé et déployé par l'armée soviétique dans les années 1970, peut détruire une cible située à plus de 30 kilomètres, écrit le média.

«Connue pour sa fiabilité et sa simplicité», l'Ouragan nécessite peu d'entretien, souligne The Sun.

Missile Iskander-M - Sputnik France
Frappe d’Iskander: les manœuvres d’envergure Vostok 2018 en vidéo
Plus vastes manœuvres militaires depuis 40 ans, Vostok 2018 a débuté le 11 septembre en Extrême-Orient. Ce déploiement massif auquel participent les armées chinoise et mongole se prolongera jusqu'au 17 septembre, sous la direction du ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou. Y prennent part 300.000 militaires, 36.000 véhicules blindés, 80 bâtiments et plus d'un millier d'avions et de drones.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала