Gérard Collomb annonce son intention de quitter le gouvernement vers juin 2019

© AFP 2022 Lionel BONAVENTUREMayor of Lyon Gerard Collomb waits for French presidential election candidate for the En Marche ! movement Emmanuel Macron prior to the unveil of his full programme eight weeks from election day, on March 2, 2017 in Paris.
Mayor of Lyon Gerard Collomb waits for French presidential election candidate for the En Marche ! movement Emmanuel Macron prior to the unveil of his full programme eight weeks from election day, on March 2, 2017 in Paris. - Sputnik France
«Je ne serai pas ministre de l'Intérieur jusqu'à l'avant-dernier jour»: dans une interview à L’Express, Gérard Collomb a annoncé qu’il serait candidat à la mairie de Lyon, en 2020, et qu’il quitterait son poste de ministre avant cela pour préparer sa campagne.

Le ministre français de l'Intérieur Gérard Collomb a déclaré dans un entretien à L'Express qu'il présentera sa candidature aux municipales de 2020 à Lyon, une ville dont il a déjà été maire de 2001 à 2017. Une décision qui obligera le responsable à quitter ses fonctions place Beauvau après les européennes de mai 2019, précise-t-il dans une longue interview à L'Express.

«Je ne serai pas ministre de l'Intérieur jusqu'à l'avant-dernier jour [avant les élections]. Je pense que les ministres qui veulent être candidats aux municipales de 2020 devraient pouvoir quitter le gouvernement après la bataille des européennes», déclare-t-il, ajoutant qu'il briguera simultanément la tête de la métropole lyonnaise.

French Minister of Territorial Cohesion Richard Ferrand (C) delivers a speech during a campaign meeting for the 90 La Republique en Marche (REM) party candidates in the Ile-de-France region for the upcoming legislative elections, on May 23, 2017, in Aubervilliers, near Paris. - Sputnik France
«On a le sentiment d'être sur le Titanic»: la députée Frédérique Dumas quitte LREM
«Si d'ici là on ne m'a pas diagnostiqué de maladie grave, je serai candidat à Lyon», souligne le ministre français, précisant qu'il «mènerait les choses en accord avec le Président».

Début septembre, le ministre avait surpris en pointant le «manque d'humilité» de l'exécutif, sur fond de popularité en baisse d'Emmanuel Macron.

Sur la Toile, de nombreux internautes ont suggéré que le ministre a été déçu par le Président Macron, à l'instar d'autres responsables français.

Beaucoup ont reproché au ministre de se montrer égoïste par cette décision:

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала