Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Cette Saoudienne a conquis la plus haute montagne d'Afrique (photos)

© Photo Kholoud FadhliCette Saoudienne a conquis la plus haute montagne d'Afrique
Cette Saoudienne a conquis la plus haute montagne d'Afrique - Sputnik France
S'abonner
La conquête du Kilimandjaro qui est la plus haute montagne du continent africain a été depuis des années le rêve d’une mère de trois enfants en Arabie saoudite. Kholoud Fadhli en a évoqué la réalisation dans un entretien accordé à Sputnik.

Un groupe de sept personnes a mis sept jours pour grimper au sommet du Kilimandjaro, alors que la descente n'a pris que deux jours, a raconté à Sputnik la Saoudienne Kholoud Fadhli, âgée de 36 ans, accompagnée dans cette expédition par son frère Badr Farik.

© Photo Kholoud FadhliCette Saoudienne a conquis la plus haute montagne d'Afrique
Cette Saoudienne a conquis la plus haute montagne d'Afrique  - Sputnik France
Cette Saoudienne a conquis la plus haute montagne d'Afrique

«L'altitude peut vous tuer, en frappant les poumons, le cœur ou la tête. La pénurie d'oxygène provoque un brusque malaise. Vertiges, mal au cœur et à la tête, personne n'en est à l'abri. […] Dieu merci, rien de tel ne m'est arrivé», se souvient l'interlocutrice de l'agence.

© Photo Kholoud FadhliCette Saoudienne a conquis la plus haute montagne d'Afrique
Cette Saoudienne a conquis la plus haute montagne d'Afrique  - Sputnik France
Cette Saoudienne a conquis la plus haute montagne d'Afrique

Selon cette dernière, le groupe devenait progressivement de moins en moins nombreux et au bout d'un certain temps, il ne restait qu'elle-même et son frère, en plus du guide, pour terminer l'ascension.

© Photo Kholoud FadhliCette Saoudienne a conquis la plus haute montagne d'Afrique
Cette Saoudienne a conquis la plus haute montagne d'Afrique  - Sputnik France
Cette Saoudienne a conquis la plus haute montagne d'Afrique

«J'ai trouvé des forces pour aller de l'avant bien que l'éclatement de notre groupe m'ait brisé en quelque sorte le moral. J'avais sur moi des lettres de mes fils que je ne pouvais lire qu'après la conquête du sommet, et cela m'a poussée à poursuivre le chemin», a avoué l'alpiniste.

Elle a finalement conquis le pic Uhuru, le point culminant du Kilimandjaro.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала