Moscou se prononce sur la possibilité d’un espace économique unique avec l’UE

© AFP 2022 JOHN THYSLe bâtiment Europe, siège du Conseil de l'UE, à Bruxelles
Le bâtiment Europe, siège du Conseil de l'UE, à Bruxelles - Sputnik France
Moscou envisage d’avancer sur son projet visant la création d’un espace économique unique entre la Russie et l’Union européenne, soulignent des hauts fonctionnaires russes proches du dossier.

La Russie n'abandonne pas l'idée d'un espace économique unique avec l'Union européenne, a déclaré Andreï Kéline, le directeur du Département pour la coopération paneuropéenne au sein du ministère russe des Affaires étrangères.

«La Russie a intérêt à ce que l'Union européenne soit unie, prospère et autonome en matière de décisions stratégiques. Nous jugeons toujours pertinente l'idée de former un espace économique unique allant de Lisbonne à Vladivostok. Nous nous engageons à poursuivre notre lutte à cette fin», a-t-il souligné.

Marseille - Sputnik France
Cette ville française classée comme la plus dangereuse en Europe
D'après le diplomate, l'un des éléments clés du projet en question réside dans la normalisation des relations bilatérales entre l'Union européenne et l'Union économique eurasiatique.

Récemment, les pays de l'Union européenne ont décidé de prolonger de six mois les sanctions visant 155 personnes physiques et 44 sociétés russes pour leur implication présumée dans le conflit qui frappe l'est de l'Ukraine.

Ces restrictions, visant 155 personnes physiques et 44 sociétés russes, prévoient l'impossibilité pour elles d'obtenir un visa pour entrer sur le territoire de l'UE et le gel de leurs avoirs.

Le Désordre mondial avec Rachel Marsden - Sputnik France
Parlement européen Vs Hongrie: le choc des visions de l’Europe
L'Europe ouvre également la voie à des sanctions contre Budapest après un «simulacre de procès».
Commentant cette démarche, Moscou a affirmé que ces sanctions ne méritaient pas son attention.

En mars 2014, l'Union européenne a introduit ces sanctions individuelles contre «les actions menées contre l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine». Parmi les personnes physiques et morales frappées par ces restrictions figurent des chefs d'entreprises et de hauts responsables russes, ainsi que des miliciens et les dirigeants des Républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала