Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’armée syrienne serre les terroristes de très près à Lattaquié (vidéo)

© Sputnik . Dmitry Vinogradov / Aller dans la banque de photosLattaquié
Lattaquié - Sputnik France
S'abonner
Les terroristes du Front al-Nosra* ne cessent de prendre pour cible les positions de l'armée syrienne et les villages civils dans l'est du gouvernorat de Lattaquié, a annoncé une source militaire syrienne à Sputnik. Plusieurs roquettes se sont récemment abattues sur des villages venant de passer sous le contrôle de Damas.

Une source militaire syrienne a déclaré à Sputnik que les membres du Front al-Nosra* continuaient de tirer des roquettes et de lancer des bombes contre les positions de l'armée syrienne, mais aussi contre les civils dans les localités de l'est du gouvernorat de Lattaquié. L'armée riposte le long de la ligne de contact avec le gouvernorat voisin d'Idlib.

Les hommes du Front al-Nosra* soumettent régulièrement à des tirs les quartiers habités par des civils et les ouvrages d'infrastructures, indique-t-on de même source. Récemment, des projectiles de lance-roquettes multiples Grad se sont abattus près de la route reliant Lattaquié à Alep. Plusieurs roquettes sont tombées dans des villages qui viennent de passer sous le contrôle de l'armée syrienne. Personne n'a été blessé, seuls des dégâts matériels ont été constatés.

Syrian province of Idlib - Sputnik France
Le Front al-Nosra aurait accepté l’ultimatum sur sa dissolution, selon des médias syriens
Malgré le cessez-le-feu, des radicaux opérant dans la zone de désescalade d'Idlib continuent de pilonner les positions de l'armée syrienne se trouvant à proximité, lançant notamment des drones depuis cette zone. Le gouvernorat d'Idlib se trouve entre les mains des terroristes du Front al-Nosra* depuis 2015. Les membres de groupes radicaux qui avaient refusé de se rendre aux forces gouvernementales syriennes lors des opérations antiterroristes à Alep, à Homs et dans la Ghouta orientale ont été évacués par des couloirs humanitaires aux termes des accords sur la réconciliation.

Toutefois, les terroristes se trouvant à Idlib devront être éliminés ou jugés, les transférer de cette région vers d'autres pays est inadmissible, avait précédemment déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала