Moscou précise le rôle des militaires iraniens en Syrie

© Sputnik . Natalia Seliverstova / Aller dans la banque de photosLe ministère russe des Affaires étrangères
Le ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France
La lutte antiterroriste en Syrie est, en autres, mise en œuvre par les militaires iraniens et leurs alliés, a déclaré à Sputnik Sergueï Verchinine, vice-ministre russe des Affaires étrangères, soulignant qu'ils s'y trouvaient «à la demande du gouvernement légitime du pays».

Les militaires iraniens et leurs alliés aident à lutter contre le terrorisme, a déclaré ce jeudi à Sputnik Sergueï Verchinine, vice-ministre russe des Affaires étrangères.

«Les militaires iraniens et les formations alliées sont présents en Syrie à la demande du gouvernement légitime du pays. Cela a déjà été dit, mais il faut le redire et le confirmer parce que c'est très important. Ils y stationnent pour aider et ils aident, ils aident vraiment dans la lutte antiterroriste», a-t-il indiqué.

Il a rappelé que la vision russe du règlement des crises mondiales était partagée par un grand nombre de membres de la communauté internationale, rappelant que le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, avait eu plus de 50 rencontres en format bi- et plurilatéral lors de la 73e Assemblée générale des Nations unies.

Le corps des Gardiens de la révolution islamique lors d'un défilé - Sputnik France
«Quelque 40 terroristes ont été abattus dans des frappes aux missiles», annonce l’Iran
«Il est très important pour moi qu'elles [ces rencontres, ndlr] aient manifesté le grand intérêt de nos partenaires pour ce que dit la Russie et ce qu'elle fait. Cela confirme que notre vision suscite une réaction positive […] Ce que nous préconisons — l'attachement au droit international et aux principes de la Charte des Nations unies, le respect mutuel et de la souveraineté des pays — trouve un écho dans le monde», a fait remarquer Sergueï Verchinine.

Les Gardiens de la Révolution islamique (GRI) ont effectué le 1er octobre des tirs de missiles contre Daech* en Syrie en réponse à l'attentat perpétré dans la ville iranienne d'Ahvaz. Ce qui ne signifie pas que Téhéran lance une opération militaire à grande échelle à l'étranger, avait précédemment annoncé à Sputnik l'expert iranien en relations internationales, Mani Merhabi.

L'attaque à Ahvaz, qui a fait 25 morts et plus de 60 blessés, a été revendiquée par Daech* et par la «Résistance nationale d'Ahvaz», qui se présente comme un groupe séparatiste arabe. Le Président iranien Hassan Rohani avait promis le jour même une réponse «terrible» de son pays.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала