L’entraîneur de McGregor prend la défense de Nurmagomedov

© REUTERS / Stephen R. Sylvanie-USA TODAY SportsKhabib Nurmagomedov (red gloves) fights Conor McGregor (blue gloves) during UFC 229 at T-Mobile Arena in Las Vegas, Oct. 6, 2018
Khabib Nurmagomedov (red gloves) fights Conor McGregor (blue gloves) during UFC 229 at T-Mobile Arena in Las Vegas, Oct. 6, 2018 - Sputnik France
John Kavanagh, l’entraîneur du combattant irlandais de MMA Conor McGregor, a pris la défense du Russe Khabib Nurmagomedov, soulignant qu’il comprenait les motivations de ce dernier, qui avait provoqué une bagarre générale après le combat.

Si la victoire de Khabib Nurmagomedov sur Conor McGregor ne souffre d'aucune contestation possible sur le plan sportif, la bagarre générale qui a suivi le choc au sommet de l'UFC a déclenché un début de scandale.

L'entraîneur de Conor McGregor a tenu à expliquer ce qui s'était réellement passé:

«En vérité, Denis n'a rien dit, je me tenais à côté de lui. Je ne voyais pas ce qu'il faisait, mais j'entendais. En vérité, quand je me suis retourné, je l'ai vu appeler Nurmagomedov. Bien sûr, c'est une fin stupide au combat», a-t-il déclaré.

L'entraîneur a exprimé l'espoir que la Commission sportive du Nevada ne punira pas sérieusement l'athlète russe. Dans le même temps, il a noté que les représentants de l'équipe de Nurmagomedov, qui ont attaqué McGregor dans l'octogone avec les poings, devraient être punis.

«J'espère que la commission sera indulgente envers Nurmagomedov», a noté Kavanagh, cité par MMAfighting. «Ce n'est pas seulement que nous pourrions nous venger. J'adore regarder ses combats, et je suis capable de faire preuve de souplesse et de comprendre sa réaction, contrairement à celle de ses coéquipiers. En tout cas, pour Khabib, ce n'est pas la fin du monde.»

Pour rappel, à Las Vegas le 6 octobre 2018 Khabib Nurmagomedov a défendu son titre de champion de l'UFC en remportant la victoire sur Conor McGregor au quatrième round par un étranglement arrière. Mais immédiatement après la bataille, il a sauté de l'arène et déclenché une bagarre avec un représentant du camp adversaire, Dillon Denis. Comme le sportif lui-même l'a expliqué plus tard, il a réagit de la sorte car il ne pouvait pas tolérer ses insultes. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала